Poudre bronzante après 50 ans : mode d’emploi

iStock / Gettyimages

Pas de doute, certaines croyances résistent. Ce n’est pas parce que vous avez passé la cinquantaine que vous devez faire une croix sur la poudre de soleil. Il suffit de connaître les bons gestes et de ne pas jouer les extrêmes. « Il n’y a pas d’âge pour utiliser une poudre bronzante ! » confirme Valérie d’André, de chez Studio Makeup, « tout dépend de la façon dont on l’utilise. Le geste doit être léger. » Nos conseils pour éviter les faux pas.

Réchauffer le teint
Avec le temps qui passe et les changements hormonaux, le teint perd un peu de son éclat. La poudre de soleil a donc un rôle important, puisqu’elle apporte cette lumière au visage que l’on a tendance à chercher à l’aide d’un fond de teint. Grossière erreur, puisqu’il risque, au contraire, d’accentuer les rides et de souligner tout ce que vous souhaitiez cacher. Tandis que la poudre, utilisée avec parcimonie, illumine le teint et le réchauffe.

Cibler la période
Mieux vaut opter pour une poudre bronzante à la belle saison, entre le début et la fin de l’été. En hiver, sur des teints trop pâles, elle peut vite tourner à la fausse note, marquer les traits et les ridules. En cas de besoin, appliquez une crème teintée (type BB crème) en amont.

Trouver la bonne nuance
Choisissez une teinte light (rose, abricot…), un tout petit peu plus foncée que votre carnation, sans aller dans des nuances trop chargées comme les couleurs terracotta ou orangées. Évitez les textures irisées qui, si elles réfléchissent la lumière, peuvent aussi marquer les rides. Côté pinceau, préférez-le légèrement biseauté pour une meilleure application.

Suivre les consignes
Deux règles : ne l’appliquez (surtout) pas en couches, et ne chargez pas le pinceau. Légèreté est le maître mot. « Déposez la poudre bronzante en voile, en formant un « 3 » des tempes aux maxillaires, mais jamais de façon uniforme sur tout le visage », recommande la pro, « réitérez jusqu’à obtenir l’effet recherché ». Certaines poudres bronzantes incluent plusieurs teintes dans leur boîtier : utilisez les sous-tons marron au niveau du creux des joues et des maxillaires, et les nuances rosées ou abricot sur les pommettes et sous les yeux. Enfin, n’oubliez pas le cou, le buste et la nuque, toutes ces zones que l’on découvre en été.

Lire aussi

Quelle protection solaire choisir après 50 ans ?

Sur le même thème

Pacemaker, mode d’emploi

Il est proposé aux patients dont le cœur bat trop lentement ou trop irrégulièrement pour apporter assez de sang et d’oxygène au corps. Version standard[...]