Comment porter le tweed après 50 ans ?

Peter Hahn / Madeleine / 1.2.3

Ringard, Démodé ? Certainement pas ! Le tweed est plus que jamais tendance à condition de bien savoir l’assortir. Nos conseils pour le porter avec style.

D’origine anglaise, cette matière est remise sur le devant de la scène par Gabrielle Chanel au milieu des années 50. Elle offre aux femmes une tenue de travail, le fameux tailleur Chanel en tweed, pour concurrencer le très sérieux costume masculin, permettant de se sentir à l’aise dans ses mouvements. Le tweed devient le symbole de l’émancipation féminine et emblème de la maison de couture. Aujourd’hui, cette fameuse laine tissée s’est démocratisée, on la retrouve dans toutes les enseignes, pour une touche de chic esprit « couture ».

Bien porter le tweed
L’incontournable du dressing reste la veste en tweed ultra féminine, elle se modernise en un clin d’œil avec un jean ou un pantalon en cuir bien choisi (ni vulgaire ni trop rock). Ajoutez-y un top au coloris blanc optique ou de couleur unie. Côté coupe, plusieurs possibilités : avec ou sans col, avec ou sans poche… Les petits gabarits porteront la version courte de la veste avec un pantalon taille haute ou une jupe. Les plus grandes opteront pour la veste près du corps, avec un col officier, assorti à un pantalon large. Enfin, si vous portez une robe, vous pourrez vous permettre une veste trois-quart ou le fameux petit manteau en tweed mou incroyablement élégant.

L’option décontractée : un grand pantalon en tweed porté avec un pull en grosse maille souple pour optimiser son confort. On peut aussi y associer un joli foulard en soie joliment noué autour du cou ou faire dépasser un pan d’une chemise soyeuse pour plus de style. Ajoutez une paire de mocassin plat pour avoir la petite touche British et le tour est joué ! Un blouson de cuir structuré peut également apporter de la modernité à ce look sans pour autant devenir trop « rock ».

Plus classique, la version jupe crayon droite ou trapèze se décline avec une chemise blanche ou en chambray. Là aussi le pull en maille souple (ou le col roulé par temps froid) est une bonne alternative. Par contre, on évite le twin-set (ensemble cardigan et sous-pull) et le collier de perle qui plombe à coup sûr la tenue et fait prendre dix ans directement ! Avec un peu d’audace, vous pouvez tenter de porter des babies de couleurs à vos pieds ou des bottes plates en daim souple pour plus de chic et de confort. Enfin, le soir, votre tenue supportera les mixes de tweed et de matières telles que le lurex ou des tons mordorés ou argentés. On peut aussi y ajouter des accessoires en strass, des sautoirs colorés qui apportent de la lumière, ou encore de jolis bracelets en résine. À vous de doser !

Point trop n’en faut
Vous êtes hésitante ? Tournez-vous d’abord vers des pièces bi-matières, par exemple une veste qui mixe cuir et tweed, un manteau gansé de tweed, un petit haut avec un détail en tweed ou encore un pull qui aurait des jolies coudières en tweed. Les plus réfractaires peuvent tenter d’apprivoiser le tweed en touches avec des accessoires : sacs, écharpes, gants, chaussures, chapeaux, broches… Vous avez l’embarras du choix !

Lire aussi

Porter le brillant sans fausses notes après 50 ans

Sur le même thème