Bien porter la dentelle après 50 ans

Madeleine / Boden

Elle sublime la féminité, mais se manie avec précaution passé la cinquantaine. Suivez le guide.

Misez sur la qualité
La dentelle, oui ! En total look ou par petites touches, une seule restriction : délaissez la dentelle petit prix, synthétique. Foncez plutôt sur une version coton ou bien plus chic, avec la dentelle traditionnelle de Calais ou de Madère.

Tentez toutes les pièces
Top, robe, jupe, veste…tout est possible, à condition de gérer la transparence de la dentelle. Celle-ci doit laisser subtilement deviner la peau au niveau des manches, et sur le haut du buste. Le bas des jambes peut aussi être dévoilé. Mais le reste doit être doublé pour plus de décence.

Ne vous interdisez pas la couleur
Dentelle blanche ou dentelle noire, les deux sont autorisées. Si la noire est chic et se porte volontiers en soirée, la blanche accompagne les cérémonies. Plus accessible et moderne, la dentelle de couleur est à tenter en journée.

À vous la robe en dentelle
Vous hésitez encore, sous prétexte que ce n’est plus de votre âge ? Détrompez-vous : bien choisie, la robe en dentelle apporte un supplément de féminité. La bonne coupe ? Droite. Non à la robe évasée en jupon, style patineuse, trop jeune fille en fleur. La bonne longueur ? Midi (longueur genoux). Non à la robe longue, là aussi dépassée.

Un seul mot d’ordre : décalez la dentelle !
Pour la porter sans fausse note, et l’étrenner dans un registre citadin, cassez son côté « jeune fille en fleur » avec du cuir, type petit blouson, du jean ou des pièces d’esprit masculin. Ainsi une veste cintrée marine donnera du chien à votre robe ; un pantalon droit gagnera en féminité, accompagné d’un top en dentelle.

Aux pieds, on décale sa pièce en dentelle avec des boots, des derbys ou des sandales plates.

Merci à Jérôme Seeholtz de chez Madeleine.

Lire aussi Bien choisir sa lingerie après 50 ans

Sur le même thème