Parler pendant l’amour, le secret des couples épanouis !

© Istock/Getty Images

« Oh oui ! oh oui ! » « oh non ! oh non ! » « plus fort ! » « Je suis toute à toi ! »… certains couples aiment verbaliser sensations et sentiments pendant qu’ils font l’amour, parfois même avec des expressions autrement plus salées que la bienséance nous interdit de reproduire ici. Tendre, vulgaire, brutal, cochon, le registre importe peu tant qu’on est entre adultes consentants, mais il semblerait que ceux qui parlent pendant les séances de galipettes appartiennent à des couples plus épanouis que ceux qui font ça en silence.

C’est en tout cas à cette conclusion que sont parvenus des chercheurs américains de l’université de Cleveland, dans l’Ohio. Ils ont interrogés 207 sujets sur leurs habitudes coïtales (causantes ou pas) et leur degré de satisfaction sexuelle. Résultat “Sans surprise, une moindre appréhension de la communication pendant les rapports, et une forte estime de soi étaient associées à plus de communication pendant l’acte”.

Une autre équipe, australienne celle-ci (à croire que les scientifiques ne pensent qu’à ça) a demandé à 330 personnes de coucher par écrit ce qu’ils aimeraient dire ou entendre pendant l’acte. La conclusion ? 9 personnes sur 10 parlent pendant qu’ils font la bête à deux dos et les scientifiques ont même pu les classer en trois catégories. Les « individualistes », dominateurs ou dominatrices qui aboient des ordres, les « soumis » qui à l’inverse sont en demande de domination (« je suis ta chose ! ») et les « mutualistes » qui, par leurs mots, encouragent leur partenaire à intensifier la relation. A chacun de trouver le champ lexical qui lui convient, dans le consentement mutuel. Oh oui !

Sur le même thème