Notre guide pour porter les bons bijoux après 50 ans

Concerto n°1 / Flowers for Zoé

Colliers, boucles d’oreilles, bracelets… habillent nos tenues : un petit plus qui, bien choisi, peut donner un supplément de style à notre silhouette.

Or ou argent
Or ET argent ! Il n’y a pas d’âge pour l’une ou l’autre couleur… plutôt des styles, des goûts, des habitudes. On peut tout à fait rester fidèle à l’or toute une vie, comme l’on peut évoluer, varier les plaisirs. Pourquoi ne pas oser les mélanges de matières, de couleurs : on peut tout se permettre avant comme après 50 ans. Les cheveux poivre et sel méritent néanmoins d’être mariés à de l’or, plus qu’à de l’argent, pour éviter le look monochrome. Au contraire, des effets tranchés tant sur les formes que sur les couleurs sont les bienvenus pour donner bonne mine.

Petits ou gros bijoux
La taille des bijoux ne varie pas avec l’âge : une fois de plus, c’est avant tout une affaire de style. Les gros bijoux ont tendance à tasser les petites statures ou les silhouettes un peu fortes : on préfèrera alors des bijoux fins et longs. Sur les femmes très minces, les gros bijoux sont des accessoires plus harmonieux.

Gardez en tête qu’un bijou imposant ne doit pas être ostentatoire. Veillez à ce qu’il ne prenne pas le dessus sur le reste de votre look. Enfin, comme il se voit beaucoup, ne le portez pas au quotidien.

Quid du bijou fantaisie
Le statut social du bijou a beaucoup évolué et les bijoux de famille cohabitent aujourd’hui avec les coups de cœur du moment. La fantaisie, moins chère, permet de varier plus fréquemment de parures et de s’amuser facilement. Attention tout de même à la qualité : on évite le « made in China » pour acheter local, même si c’est plus cher.

Pour ou contre les perles
Le collier de perles n’est plus tout à fait dans l’air du temps. Il est préférable de choisir des perles dans des versions revisitées, format XL… La perle est moderne quand elle est disposée de façon asymétrique ou quand elle est de taille différente. Par exemple, une parure avec beaucoup de métal et peu de perles : tout l’inverse de la perle fine enfilée sur un fil !

Éviter les bijoux « coups de vieux »

Il y a des bijoux qui nous vieillissent, comme il y en a qui donnent des coups de jeune, selon qu’ils soient plus ou moins modernes, dans l’air du temps. Quand le matériau est rétro, comme l’émail, la porcelaine, la perle, la laine ou le cuivre, le bijou peut avoir un style qui date un peu. Si l’on est à la recherche d’un bijou plus dynamique, plus actuel, pour rajeunir un basique, éclairer une silhouette ou alléger une allure, il faut alors mieux éviter ces matériaux.

Quel bijou pour cacher ses petits défauts ?
Si l’on cherche à ne pas trop montrer certaines parties de son corps, il va de soi qu’il ne faut pas attirer l’attention dessus. Soit on y va carrément et on assume ses petites rides ou ses taches sur les mains et là, au contraire on y va fort : de la couleur, de l’accumulation, des partis pris audacieux. Soit on souhaite rester discrète et on se tourne naturellement vers le mini-bijou, fin, très fin, parfois presque invisible. On choisira alors de n’en porter qu’un seul : ce n’est pas parce qu’il est petit qu’il n’est pas important…

>> Notre sélection d’accessoires qui vont sublimer notre tenue cet été

Merci à Gérard Gourdon, créateur des bijoux Mimilamour.

Sur le même thème