Démaquillage : tout doit disparaître !

iStock / Gettyimages

Cette étape est primordiale si l’on veut entretenir la jeunesse et l’éclat de son visage. Nos conseils pour transformer la corvée du soir en instant plaisir.

Les huiles pour les adeptes du make-up longue tenue
Inspirées des rituels de beauté japonais, les huiles démaquillantes excellent pour ôter le maquillage, y compris les formules waterproof. Les corps gras dissolvent en effet les pigments les plus tenaces et après usage, la peau reste souple et ne tiraille pas.

Le bon geste : prélevez une noix de produit, massez-la à sec sur le visage, les paupières et même les cils. Émulsionnez avec un peu d’eau tiède pour transformer la matière en un fluide laiteux, puis rincez abondamment. Certaines huiles démaquillantes intègrent en outre des ingrédients purifiants ou exfoliants, pour répondre aux besoins des différents types de peaux.

Les laits pour les peaux en quête de confort
Ces émulsions renferment des corps gras qui éliminent efficacement le maquillage et des agents hydratants qui aident la peau à conserver sa douceur. Ils sont souvent associés aux lotions.

Le bon geste : Massez le lait du bout des doigts, puis effectuez des mouvements de ventouse avec la paume des mains afin de décoller les impuretés et de relancer la microcirculation. L’alternative : lisser le produit avec un coton. Terminez en passant un carré imbibé de lotion.

Les eaux micellaires pour les amies du nude
C’est le produit facile et efficace pour celles qui utilisent peu ou pas de maquillage, et qui veulent chasser les traces de pollution, de sébum, de fond de teint… mais aussi de crème de jour ou de nuit. Le matin, on l’utilise comme nettoyant, le soir comme démaquillant. Sa botte secrète : la présence de micelles, des agents lavants doux qui attirent les impuretés comme des aimants.

Le bon geste : des mouvements de lissage sur le visage avec un coton généreusement imprégné. Sur les paupières, préférez des pressions puis descendez de la racine des cils vers la pointe. Terminez en pulvérisant un voile d’eau thermale pour éliminer les résidus de tensio-actifs.

Les crèmes pour les hédonistes

Aussi efficaces que les laits, ces soins douillets sont plus généreux et plus faciles à travailler avec les doigts. Ils plaisent aux femmes qui ont l’habitude de se maquiller, et aux peaux sèches qui réclament de la douceur.

Le bon geste : Il suffit d’en prélever une noisette, et de la faire pénétrer par mouvements circulaires du bout des doigts. Puis éliminez l’excédent avec de l’eau ou une lotion. Certaines formules, enrichies en cires, s’apparentent plus à des baumes. Solides, elles se chauffent dans le creux des mains, puis se massent de la même manière sur le visage avant de se rincer à l’eau.

Les gels pour les fans de fraîcheur
Les adeptes du démaquillage à l’eau ne jurent que par ces gels qui donnent une sensation de propreté immédiate. Formulés sans savon, ils nettoient la peau (mais pas les yeux). Autre option, les mousses, plus aériennes, offrent un contact plus doux au toucher.

Le bon geste : humidifiez le visage, déposez un peu de gel dans le creux de la main puis émulsionnez pour faire mousser avant de masser par mouvements circulaires. Rincez abondamment à l’eau claire. Terminez avec un jet d’eau froide tonique. La bonne idée : utiliser une brosse électrique, pour obtenir une texture encore plus moussante.

Oui au coup de brosse !
Ces brosses électriques nettoyantes sont 6 à 10 fois plus efficaces que le démaquillage manuel. Utilisez-les sur peau humide, avec un gel nettoyant, un lait ou une huile.

>>> Notre shopping beauté spécial démaquillage

Lire aussi : Bien dans ma peau, mon coaching dermato

Sur le même thème