Cheveux : 10 astuces de pro pour rajeunir son look

Getty images

Les signes du temps commencent à s’installer sur votre visage ? Rien de mieux qu’une bonne coupe, une couleur lumineuse ou un brushing léger pour avoir l’air plus jeune. Tricher et gagner quelques années grâce à vos cheveux, c’est possible !

Parfois, il suffit d’un petit rien pour apporter de la fraîcheur à un look. Cela peut simplement tenir à une frange qui camoufle des rides sur le front ou encore à une coloration bien adaptée qui illumine le visage… Neuf professionnels de la coiffure nous prodiguent leurs conseils pour trouver ce petit « je ne sais quoi » qui change tout.

Couper pour restructurer
Couper court de façon systématique est tout aussi dommage que de s’accrocher à la chevelure longue de nos 20 ans. « Lorsque vous sentez que vos cheveux commencent à s’appauvrir, utilisez des produits densifiants mais, surtout, adoptez une coupe structurée », explique Fabien Provost, directeur artistique Franck Provost. « Mi-long, carré ou court ; la coupe doit revigorer les cheveux et tonifier la fibre. Si elle n’est pas structurée, ni entretenue, elle tire le visage vers le bas et vieillit les traits ».

Bien répartir les volumes
Comme pour le visage, les volumes ont une importance primordiale en coiffure. Encore plus passé 50 ans, pour habiller au mieux le visage et ses contours. Pour Rémi Billaud, responsable de la formation Saint Algue, mieux vaut éviter la raie au milieu qui a tendance à faire perdre du volume. « Privilégiez celle sur le côté afin d’apporter plus de mouvement et de dynamisme. Et surtout, abandonnez les longues mèches raides autour du visage. »
« Toutes les décennies, les volumes changent, les cheveux se modifient et les implantations bougent », ajoute Emmanuel Montecino Salon Spa & Lifestyle Aveda. « Il faut donc s’adapter au changement du cheveu que ce soit au niveau de la forme ou du volume, et trouver la longueur qui s’adapte au moment. »

Intensifier le regard
Détournez l’attention en usant d’artifices afin que l’on oublie les petits défauts. « En adoptant une mèche sur le front qui balaie le visage, voire une frange, cela souligne le regard », conseille Gaétan Guégan, responsable de la formation Coiff&Co.

Respecter la couleur de cheveux
Pour Marisol, créatrice des salons Marisol, il est important de respecter sa tonalité naturelle : « Apporter de la profondeur et des nuances à votre couleur de base va donner un effet bonne mine et de l’éclat. » Afin de garder un résultat très naturel, Valérie Gérin, coiffeuse au 20 Boissière (Paris), préconise de garder des racines plus foncées que les pointes. Enfin, Gaétan Guégan met en garde contre les couleurs tirant trop vers le rouge, qui ont vite tendance à marquer les traits.

Faire entrer la lumière
Si le cheveu est lumineux, le visage sera éclatant. « Même sur un châtain, il est important d’apporter de la lumière », souligne André Delahaigue, directeur artistique Maniatis Paris. « Une couleur trop basique durcit très vite un visage qui a vieilli. » De même que les couleurs uniformes manquent de naturel et rendent un effet casque selon Jérôme Ponthieu, responsable de la formation Intermède. « Les effets de lumière permettent d’avoir une couleur lumineuse et vivante, pleine de reflets et de profondeur. »

Accepter le changement
Pour Emmanuel Montecino : « Il arrive un moment où il faut savoir arrêter la couleur et accompagner ses cheveux blancs. A partir d’un certain âge, les couleurs vieillissent, tandis que les cheveux blancs amènent de la douceur. Si vous êtes poivre et sel, il faut travailler sur cette nuance. L’entretien doit être régulier mais il ne demande pas autant de rigueur qu’une coloration. Un passage chez votre coloriste trois ou quatre fois par an suffit. »

Ne pas s’attacher les cheveux trop souvent
La queue de cheval au quotidien est rédhibitoire quand on veut donner un coup de frais à son apparence, car elle marque les imperfections (pli du cou, rides…) « Si vous souhaitez attacher vos cheveux, gardez des longueurs sur les épaules. » conseille Valérie Gérin.

Entretenir régulièrement sa coupe
A 20 ans, une apparence négligée peut faire mauvais genre. Après 50 ans, cela ne pardonne pas. « Il faut absolument entretenir sa coupe tous les trois mois environ, avant que les volumes ne se déplacent », insiste Marisol. « Sinon, la racine devient plus plate, les volumes tombent sur les côtés et donnent une impression de chape de plomb. »

Avoir la main légère sur le brushing
Fuyez les brushings trop coiffés. Pour Valérie Gérin : « L’idée est d’avoir une belle matière et de maîtriser le volume mais il ne faut pas avoir l’air trop apprêtée. » Au risque de prendre dix ans d’un coup !

Faire attention aux petits détails
Tous les détails comptent pour Liam Oats, formateur Fabio Salsa ! « Le matin, il faut un minimum de coiffage, même s’il s’agit juste de reprendre les pointes pour que les cheveux aient l’air d’être en bonne santé et bien soyeux ». En hydratant vos pointes, par exemple, votre chevelure aura un aspect sain et… plus jeune.

Lire aussi

Mode : 5 faux pas à éviter après 50 ans

Sur le même thème