Beauté : quelle huile végétale après 50 ans ?

iStock / Gettyimages

Bourrées de bienfaits, les huiles végétales ont tout ce qu’il faut pour répondre aux petits maux des peaux matures. Et, bonne nouvelle, c’est naturel !

Avec le temps et les changements hormonaux, viennent les « petits » tracas au niveau de la peau : teint terne, rides, manque d’éclat, sécheresse cutanée… Peut-être avez-vous remarqué que l’épiderme, plus fin et fatigué, est aussi plus sensible. Il devient réactif. Parfois, aucun sérum ni crème (aux compositions complexes) ne semblent convenir. Et si une solution simple et naturelle se trouvait à portée de mains ? Emilie Jolibois, experte recherche ingrédients cosmétiques chez Aroma Zone, souligne les bienfaits des huiles végétales : « Elles sont naturelles et limitent les risques de réactions ou d’apports en ingrédients controversés », explique-t-elle.
Les huiles végétales, riches en triglycérides (corps gras), assouplissent et nourrissent les épidermes tout en luttant contre les rides de déshydratation. Elles apportent aussi des acides gras essentiels, des antioxydants, de la vitamine E et aident même à lutter contre le stress oxydatif dû à la pollution ou aux UV.

Quelques gouttes suffisent
Déposez quelques gouttes sur peau humide à la sortie de la douche. Le visage est propre, encore gorgé d’eau, ce qui facilite la pénétration et rend l’application plus agréable. Massez en insistant autour des lèvres et sur le contour des yeux pour relancer la circulation.
Si vous ne souhaitez pas abandonner votre crème habituelle, gardez-la dans votre rituel du matin et appliquez une huile le soir. Si vous avez la peau sèche, vous pouvez utiliser l’huile comme un sérum avant le soin.

Comment choisir son huile ?
Optez toujours pour une huile de pression à froid et bio afin d’éviter les pesticides. Préférez-la aussi pure et vierge car en cosmétique, elles sont souvent raffinées avec un parfum ajouté et ont perdu une partie de leurs propriétés.

A chaque besoin, son huile !

  • L’huile de bourrache pour le manque d’élasticité
    Tout comme l’huile d’onagre, pour leur richesse en oméga-6. Elles sont intéressantes autour de la ménopause (elles aident à gérer le dérèglement hormonal) et peuvent se consommer aussi dans l’alimentation.
  • L’huile de cranberry soulage les peaux sensibles 
    Cette huile contient du phytostérol apaisant, des oméga-3, des acides gras essentiels et des anti-inflammatoires. Autre possibilité, l’huile de rose musquée, connue pour son efficacité sur les peaux sèches et sensibles.
  • L’huile d’argan lutte contre la sécheresse
    Toutes les huiles conviendront pour nourrir les épidermes assoiffés. Mais pour un effet anti-âge, l’huile d’argan est particulièrement recommandée. Riche et nourrissante, elle est bourrée d’antioxydants. Très appréciée aussi, l’huile d’amande douce, qui assouplit les peaux inconfortables.
  • L’huile de rose musquée améliore l’aspect des cicatrices
    Grâce à sa concentration en pro-vitamine A, l’huile de rose musquée régénère la peau. Elle est aussi intéressante sur les épidermes marqués par des taches brunes, ou par des rides dues au soleil. Enfin, elle améliore l’aspect des cicatrices et homogénéise les peaux tannées par le soleil et le tabagisme.
  • L’huile de tomate ravive l’éclat
    L’huile de tomate contient des caroténoïdes, de la vitamine E et est généreuse en antioxydants. Très colorée, mieux vaut la mélanger avec une huile incolore comme l’huile d’argan ou de cranberry pour atténuer son effet. Et pourquoi ne pas créer un soin sur mesure ? En associant huile de bourrache, cranberry et huile de tomate, cela permet de nourrir la peau avec douceur tout en lui apportant de l’éclat. Autre option ? Le macérât huileux de carottes pour redonner bonne mine.

Lire aussi

Beauté : 5 recettes naturelles pour combattre les rides

Sur le même thème