5 idées reçues sur le champagne

Crédit : iStock-Getty images

« Le champagne aide à l’émerveillement » disait George Sand. Oui mais à condition de bien le déguster ! Voici cinq idées fausses sur la boisson festive par excellence.

Les flûtes à champagne, le must de la dégustation
Faux ! Selon Sam Caporn, une éminente œnologue, la flûte à champagne basique est trop étroite et retient les arômes qui doivent s’évader du verre. Les coupes, trop larges à la base ne seraient pas pour autant la panacée. L’idéal, selon l’experte, est de le déguster dans un verre tulipe (en forme de ballon, légèrement refermé pour conserver les arômes). La bonne nouvelle : cela fonctionne très bien aussi bien avec nos verres à vin classiques. Plus de raison de s’embêter !

La petite cuillère dans le goulot de la bouteille
C’est un mythe ! La petite cuillère n’a jamais empêché les bulles de s’échapper. Cuillère ou bouteille ouverte, c’est pareil. Cela a même été prouvé par une bande de chercheurs il y a quelques années (ils ont dû finir dans un bel état…). Résultat : le bouchon stoppeur hermétique (moins de 10 €) est le seul candidat si vous souhaitez terminer votre breuvage le lendemain.

Conserver le champagne au frais longtemps à l’avance
Erreur ! A moins de consommer votre bouteille dans les trois ou quatre jours, on déconseille de conserver le champagne au frais trop longtemps, car cela affecte sa saveur. Pourquoi ? Quand le bouchon en liège s’assèche, le champagne va s’oxyder et les arômes vont donc être modifiées. Le meilleur moyen de stocker vos bouteilles ? Un endroit frais (à température constante) et à l’abri de la lumière.

Le champagne, c’est moins calorique que le vin
Oubliez l’argument minceur ! Une coupe de champagne de 12,5 cl affiche environ 100 calories, soit autant qu’un verre de vin rouge ou blanc sec. Il est en revanche une bonne alternative aux traditionnels vins liquoreux (type Sauternes ou Monbazillac) servis avec le foie gras ou la bûche.

Le champagne se sert au dessert
Non ! Le sucre du plat amplifie la sensation acide du champagne et cela altère son gout. Si on veut vraiment resservir du champagne sur une note sucrée, opter pour un demi-sec.

Sexo : à nous les plaisirs de la chère !

Sur le même thème