5 conseils pour éviter les déceptions chez le coiffeur

Getty images

Vous attendiez de ce moment rien que pour vous réconfort et détente. Pourtant, comme 72 %* des femmes, vous avez pleuré en sortant du salon de coiffure ? Rassurez-vous, la déprime capillaire n’est pas une fatalité. Suivez le guide.

Les goûts et les couleurs, discutez-en
Quand vous parlez de votre châtain clair, votre coiffeur évoque, lui, votre blond foncé ? Rien d’étonnant, car la plupart des femmes se voient plus foncées qu’elles ne le sont vraiment. Ainsi, lorsque vous souhaitez modifier la teinte de votre chevelure, il est essentiel d’adopter le langage du professionnel. Vous avez donc tout intérêt à vous référer au nuancier créé par Eugène Schueller, fondateur de L’Oréal, composé de dix teintes : noir, brun, châtain foncé, châtain clair, blond foncé, blond clair, blond très clair et blond platine. Consultez-le avec le coloriste. Et donnez-lui un maximum de repères afin qu’il visualise le plus clairement possible vos envies. Si vous voulez devenir blonde, précisez-lui par exemple comme Catherine Deneuve, comme Marilyn ou comme Charlize Theron. N’hésitez pas à apporter une photo afin que vous vous mettiez d’accord sur la nuance.

Coupez court… aux interprétations !
Nombreuses sont les femmes qui demandent à leur coiffeur de raccourcir juste les pointes, la frange ou d’enlever cinq centimètres. Des indications parfois assez abstraites pour lui. L’idéal : lui montrer avec les doigts la longueur que vous souhaitez, en veillant à laisser une petite marge au cas où il aurait la main trop lourde. N’hésitez pas non plus à lui montrer sur un modèle la longueur désirée. Vous voulez vous laisser pousser les cheveux ? Dans ce cas, il n’est pas question de couper, juste de restructurer.

Apprenez le jargon technique pour rester de mèche
Il importe de décrypter les termes des spécialistes des cheveux si l’on veut s’assurer du résultat de leurs interventions. Un dégradé, c’est une coupe qui souligne les formes du visage, accentue les volumes grâce à des longueurs différentes. Réalisée aux ciseaux, elle peut être courte ou longue. La coupe effilée vise, quant à elle, à désépaissir la chevelure soit à l’aider d’un rasoir soit avec des ciseaux crantés. Le gloss est une coloration ton sur ton qui apporte de la brillance ou corrige les reflets. Ce produit peut être utilisé sur cheveux naturels ou colorés. Enfin, la patine est un soin colorant dont les pigments verts, bleus ou violets neutralisent les faux reflets roux ou jaunes.

Renoncez aux changements sur un coup de tête
Vous ne supportez plus votre coupe ou votre coloration et vous visez un changement rapide et radical ? Prenez tout de même le temps de la réflexion. Vous êtes brune et vous avez envie de devenir blonde ? Rendez-vous dans un grand magasin, pour essayer des perruques et voir si la couleur choisie est flatteuse au teint. Ou à l’aide d’une application sur votre smartphone, prenez-vous en photo et testez des couleurs virtuellement sur votre écran. Idem pour les coupes. Enfin, en matière de métamorphose, allez-y progressivement. Commencez par réaliser quelques mèches plus claires dans la chevelure, puis petit à petit, passez au blond. Même chose pour la coupe : ne sautez pas directement du long au court, mais optez d’abord pour un carré qui offre une excellente transition. Enfin, n’oubliez pas : si vous êtes satisfaite de votre coiffeur, restez-lui fidèle.

Méfiez-vous des suggestions qui décoiffent
Prenez rendez-vous plusieurs jours à l’avance de préférence, surtout si vous n’avez pas le moral ou que vous avez du temps à passer. Et essayez de réfléchir en amont à ce dont vous avez envie. Vous venez pour une coupe ? Ne changez pas de cap en cours de route. Si le coiffeur vous propose une couleur, refusez : vous avez tout le temps d’y réfléchir et de revenir une prochaine fois. Idem si vous voulez juste rafraîchir votre coupe et que le pro vous propose une coiffure totalement différente. Ne vous laissez pas influencer. Il est là pour vous conseiller, mais il doit s’adapter à ce que vous lui demandez, et non décider pour vous ce qui vous convient selon son humeur du jour.

* Selon une étude réalisée par Birchbox.

Lire aussi

Quelle coiffure adopter quand on porte des lunettes ?

Sur le même thème