5 astuces pour jardiner bio

© Getty Images

La France est un gros consommateur de pesticides, et cela ne concerne pas seulement les professionnels ! Utilisés pour lutter contre les organismes nuisibles (mauvaises herbes, champignons…), ces produits, facilement accessibles, sont dangereux pour la santé et doivent être utilisés avec parcimonie.

Pour sensibiliser les jardiniers du dimanche, l’association Santé Environnement France vient de réaliser un « petit guide santé du jardinage », téléchargeable gratuitement (en PDF).

5 bonnes pratiques pour s’initier au jardinier bio :

Connaître la nature du sol et ajouter de l’engrais naturel
Argileux, sableux, calcaire… pour savoir quelle est la nature de votre sol, vous pouvez vous livrer à une petite expérience facile expliquée dans le document à télécharger ci-dessus (page 6). Une fois connue, vous saurez si vous devez opter plutôt pour du fumier de cheval, de la chaux vitale ou encore du phosphate naturel. Et trouverez ces produits bio en jardinerie.

Faire son propre compost
Si vous habitez loin de la ville, c’est évidemment plus facile ! Pour fabriquer cet engrais naturel à partir de vos déchets organiques, suivez le guide. On peut par exemple composter les cendres, la sciure, les épluchures de fruits et légumes ou encore les sachets de thé et le marc de café. En revanche, on évite d’y mélanger des excréments, des déchets animaux (os, poissons…), des écorces d’agrumes et évidemment les plantes tuées par herbicides.

Associer les bonnes cultures
En plantant simultanément certaines variétés, vous pouvez lutter naturellement contre certains nuisibles ! Au potager par exemple, planter des haricots et des tomates lutte contre la mouche des semis, les haricots et la sarriette protègent du puceron noir…

Inviter les animaux
Oiseaux, hérissons, crapauds… les petits habitants des campagnes peuvent être précieux en se nourrissant de certains nuisibles (fourmis, pucerons…) Pour les attirer dans votre jardin, installez des abris à insectes, plantez des jachères fleuries, laissez quelques zones à l’état sauvage si vous avez de l’espace, etc.

Rapporter ses déchets
Produits d’entretien, de bricolage, de jardinage… ils ne vont surtout pas à la poubelle ! Il faut les rapporter à la déchetterie (si possible dans leur emballage d’origine) ou les déposer dans des points de collecte organisés près de chez vous. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.mesdechetsspecifiques.com.

Lire aussi Contre Alzheimer, la danse ou le jardinage ?

Sur le même thème