Prévention routière : agir pour la sécurité au volant

Christophe Charzat

Les accidents de la route sont souvent dus à des comportements dangereux : des bénévoles s’efforcent de sensibiliser et d’éduquer les usagers. Objectif ? Sauver des vies.

« C’était un 24 décembre. Mon mari est gendarme : il a dû partir sur le lieu d’un accident de la route qu’on venait de lui signaler. Le bilan était lourd : cinq morts, dont trois cousins. On a beau ne connaître aucune des personnes impliquées, on ne peut pas rester insensible à une telle tragédie. » Danielle, en tout cas, n’a pas pu. Car des souvenirs comme celui-là, elle en a malheureusement plus d’un… C’est pourquoi cette ancienne fonctionnaire âgée de 60 ans a emboîté le pas de son époux en 2015 : motivée par l’envie d’agir concrètement pour faire changer les comportements au volant, elle a choisi de devenir, elle aussi, bénévole au sein de l’Association Prévention routière.

Présente partout en France, à travers ses 17 directions régionales, cette fédération pionnière dans la prévention routière multiplie les actions de sensibilisation et d’information : en milieu scolaire, en entreprise, auprès des étudiants, des seniors… « En s’installant derrière le volant, nous avons tous nos automatismes de conducteurs. Mais pensons-nous toujours à tout ? Bouclons-nous notre ceinture pour un court trajet ? Faisons-nous une pause lorsque nous nous sentons fatigués ? Prenons-nous en considération le nombre de verres d’alcool bus ? » s’interroge Danielle.

Beaucoup de bénévoles ont franchi le pas à la suite d’un accident dans lequel eux ou l’un de leurs proches ont été impliqués. Durant trente-neuf ans, Reynald a vu défiler des milliers de véhicules accidentés dans le garage qu’il dirigeait. Une fois à la retraite, ce sexagénaire a décidé de rejoindre l’association. « Derrière des carrosseries endommagées, il y a des personnes blessées et parfois des vies brisées. Il m’est arrivé d’être très secoué en découvrant l’état de certaines voitures. »

Plusieurs fois par semaine, Reynald se déplace dans tout le département du Rhône pour animer des actions de sensibilisation auprès de jeunes, en milieu scolaire. Un contact qu’il apprécie tout particulièrement. « C’est important de leur transmettre les bonnes pratiques dès leur plus jeune âge pour les rendre plus facilement indépendants et leur inculquer les bons réflexes à vélo, à pied, en voiture ou en transports en commun. » L’idée est d’éveiller la curiosité des enfants de 6 à 10 ans, à travers des jeux, pour qu’ils deviennent des piétons autonomes et des passagers responsables. « Nous avons à notre disposition des outils pédagogiques ludiques pour leur expliquer comment ils doivent s’installer dans une voiture et pourquoi le port de la ceinture de sécurité est vital », poursuit-il.

L’association organise également des stages spécifiques en direction des seniors. Reynald s’investit avec conviction dans ces séances d’actualisation des connaissances en matière de réglementation. Ses objectifs ? Informer ce public sur les nouvelles règles de circulation et le sensibiliser aux principaux facteurs d’accidents le concernant, tels que la fatigue ou les médicaments. « Je prends à cœur de redonner confiance à ces conducteurs souvent stigmatisés. Mon but est de leur permettre de rester mobiles le plus longtemps possible dans les meilleures conditions de sécurité qui soient. » Car il n’y a pas d’âge pour être un bon conducteur…

À lire aussi :

Peut-on donner ou échanger ses points de permis de conduire ?

Ça vous intéresse ?

L’Association Prévention routière recherche des bénévoles pour continuer son action de sensibilisation aux risques routiers des usagers de la route, mais aussi des futurs jeunes conducteurs. Contactez l’un des comités départementaux visibles sur le site preventionroutiere.asso.fr ou appelez le 01 44 15 27 91.

Publié le dans Notre époque

Sur le même thème