Nostalgie : Renault relance son Alpine

Quoi de neuf sur le marché de l’automobile ? Du vieux, comme d’habitude… Renault, comme pas mal de ses concurrents, creuse le sillon du vintage et relance la mythique Alpine. Personne n’a oublié la légendaire Berlinette A110, créée en 1962 et présente dans de nombreuses courses automobiles – elle fut championne du monde des rallies en 1973. Le PDG de Renault a dévoilé le 16 février les courbes d’un modèle (presque) définitif, baptisé Alpine Vision. La voiture de série sera commercialisée d’ici la fin de l’année 2016.

alpine-renault-A-110-635x357

Si ses lignes sportives et ses phares ronds rappellent bien sûr la fameuse A110, c’est une voiture résolument moderne que la marque veut lancer sur le marché pour aller chercher la concurrence sur le terrain de la sportive haut de gamme. Autrement dit, Porsche est dans le viseur. Mais pas encore dans le rétro. La production sera assurée en France et ne devrait se situer entre 2 000 et 4 000 exemplaires par an. Pour un prix de 40 à 45 000 euros.

Après avoir annoncé la Refour, (un remake de la 4L), Renault enfonce le clou de la nostalgie, un marché porteur exploité par d’autres marques, comme Citroën. Mais pas seulement. Il s’agit de séduire à la fois les amateurs de vintage et le marché jeune. Car il existe une clientèle pour ce genre de véhicule. Pas trop écolo (les moteurs sont puissants et consomment pas mal) mais fortunée et qui pour l’instant roule en Porsche, Alfa Romeo ou Lotus.

Sur le même thème