Demain, les robots feront tout pour nous !

Kompaï Robotics

L’intelligence artificielle progresse à grands pas. Même si la plupart d’entre eux n’en sont qu’au stade expérimental, les robots se font petit à petit une place dans notre vie quotidienne. Certains sont déjà présents dans les maisons de retraite, les hôpitaux et parfois à domicile. Qu’ils nous fascinent ou qu’on s’en méfie, une chose est sûre, ils se révéleront très utiles au quotidien…

Aide médicale à domicile
Le robot pourrait bien être l’aide-soignant de demain. Surveillance, rappel de prise de médicaments, récolte de données de santé, prise de tension… Sans pour autant les remplacer, le robot permet de décharger les professionnels de ces tâches afin de leur donner plus de temps pour créer du lien social. Le robot Kompaï, toujours au stade de prototype, rappelle par exemple à la personne de prendre ses médicaments et peut vérifier la fréquence cardiaque et la tension grâce à des objets connectés. Il est aussi capable d’analyser les situations d’urgence et prévenir une personne de confiance à proximité, si besoin.

Coach sportif et santé
Le petit robot humanoïde Zora, en plus de son assistance aux personnes âgées, peut également proposer des exercices de gymnastique ou des exercices thérapeutiques pour stimuler la mémoire. Déjà testé dans plusieurs établissements de santé, en France et en Belgique, il pourrait s’avérer bien pratique pour entretenir sa forme physique et mentale, à son rythme, chez soi.

Conseils financiers
Celui qui vous aidera, demain, à modifier un contrat d’assurance ou à moduler les mensualités de votre prêt immobilier sera peut-être un robot. Par SMS, par mail ou par téléphone, il sera capable de répondre à vos questions et d’effectuer certaines opérations simples. Selon Accenture, près de 70 % des consommateurs seraient favorables à ce « coach financier ».

Aide au quotidien
Tout est facilité au quotidien grâce à nos amis androïdes : le ménage avec le robot-aspirateur Roomba, déjà commercialisé dans le monde entier, les courses avec le robot Gita (annoncé pour 2018), qui transporte toutes vos affaires et connaît le chemin de la maison, et même les travaux avec Pyrène, un prototype dévoilé en février, qui sait se servir d’outils et peut, par exemple, percer un trou dans le mur.

Compagnie
Dans le monde de l’intelligence artificielle, les robots compagnons se développent de plus en plus. De forme humaine, ils interagissent via la parole et sont capables de reconnaître les émotions d’une personne grâce aux expressions de son visage. La Chine a même mis au point Jia Jia, un robot humanoïde à l’apparence humaine très réaliste, qui peut bavarder avec un interlocuteur et sait reconnaître s’il s’adresse à un homme ou à une femme.

Alors, futures présences indispensables ou déshumanisation des relations sociales ? Le débat de la place de la robotique dans la société fait rage. Le Parlement Européen doit se prononcer, aujourd’hui, sur le projet de loi visant à attribuer aux robots un statut juridique propre, ce qui les inscrirait dans un cadre légal, avec une responsabilité civile, un nom, un prénom et un numéro d’immatriculation.

Lire aussi Ce robot secouriste se faufile partout… comme un cafard !

Sur le même thème