Les bourdes à éviter avec les petits-enfants de l’autre

Getty Images

La vie de beau-grand-parent n’est pas un long fleuve tranquille. Voici quelques-uns des impairs à ne pas commettre pour naviguer paisiblement en heureuse compagnie.

Faire des cadeaux plus importants à certains
Les enfants sont très sensibles aux comparaisons : en instituant une différence de traitement, en gâtant plus votre descendance biologique, vous ne pouvez que blesser. Si vous souhaitez faire savoir ainsi à votre fils ou à votre fille que vous n’acceptez pas son nouveau conjoint, dites-le lui directement : les enfants n’y sont pour rien.

Oublier leur anniversaire
Il est bien naturel que vous vous souveniez de celui de vos petits-enfants et du jour où vous avez appris l’heureuse nouvelle de leur naissance… Pour les autres, vous n’étiez pas encore « concernée » mais, en pensant à leur souhaiter leur anniversaire, vous les intégrez en douceur dans la famille.

Critiquer leurs parents
Même si vous en avez gros sur le cœur, laissez-les à leurs jeux d’enfant et réglez vos affaires entre adultes.

Être en rivalité avec les « vrais grands-parents »
Chacun sa place. Vous n’êtes « que » les beaux-grands-parents et de toute façon, ce n’est pas une compétition!

Se montrer trop rigide
Ces petits-enfants n’ont pas baigné dans la même culture familiale que la vôtre. À vous de faire preuve de souplesse, ce qui n’exclut pas, lorsque vous vous en occupez, de leur demander de respecter certaines règles de vie essentielles à vos yeux.

À lire aussi :

5 bonnes raisons de laisser nos petits-enfants se moquer de nous

Sur le même thème