3 gestes citoyens pour économiser de l’eau

Getty Images

Les bouleversements climatiques et la surexploitation des réserves ont engendré une pénurie mondiale. Allons-nous tous mourir de soif ? Des solutions sont à l’étude. Philippe Guettier, directeur général du Partenariat français pour l’eau nous en dit plus.

Est-il préférable de prendre une douche plutôt qu’un bain ?
Il faut 150 à 200 litres d’eau pour un bain contre 80 litres pour une douche de cinq minutes. Chaque économie compte ! Diminuer sa consommation a un impact positif sur le bassin de son territoire. En Europe, les usages domestiques correspondent à 36 % de la consommation (contre 7 % en Asie et 9 % en Afrique). Cela n’est donc pas négligeable.

On parle de plus de plus de la consommation « cachée » ou « virtuelle ». Qu’est-ce exactement ?
C’est toute l’eau utilisée par l’industrie pour produire nos habits, par exemple, ou l’alimentation. Il faut 15 000 litres d’eau pour produire 1 kg de viande rouge. Cela correspond principalement à celle requise pour faire pousser les céréales nécessaires à l’alimentation du bétail. Il faut aussi 10 000 litres d’eau pour produire un jean, 8 000 litres pour une paire de chaussures en cuir et 2 000 litres pour un tee-shirt en coton. Réduire sa consommation de viande et de vêtements, c’est participer très significativement à une meilleure gestion de l’eau dans les régions du monde où ils sont produits.

Existe-t-il d’autres moyens de participer à l’effort collectif ?
Lorsqu’on réduit sa consommation, la facture diminue aussi. J’invite toute personne qui s’engage dans cette démarche à réinvestir l’argent économisé dans des ONG, comme Eau Vive Internationale, Solidarités International ou Action contre la Faim qui œuvrent dans le monde entier pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. L’investissement en temps est tout aussi essentiel.

Lire aussi Eau en bouteille, et si on arrêtait ?

Eau en bouteille : et si on arrêtait ?

Sur le même thème