10 choses à faire quand on trouve un animal abandonné

iStock/Getty Images

Alors que la SPA doit faire face à un triste record, celui des abandons d’animaux durant l’été (+20% pour les chats et +6,5% pour les chiens), nous ne connaissons pas forcément la marche à suivre lorsque nous croisons le chemin d’un chien ou d’un chat livré à lui-même.

  • Si le chien a l’air seul au premier abord, il a peut-être simplement échappé à la vigilance de son maître. Il est donc conseillé d’attendre avec l’animal, de faire le tour du pâté de maisons ou d’interroger le voisinage afin de savoir s’il s’agit réellement d’un chien ou d’un chat errant.
  • Sachez que les municipalités ont l’obligation de prendre en charge les animaux errants sur leur territoire, vous pouvez donc contacter la mairie de la commune qui vous mettra en relation avec la fourrière.
  • En dehors des horaires d’ouverture des services de la mairie, vous pouvez effectuer les démarches pour que l’animal retrouve son maître ou un foyer. Mais avant toute chose, il y a de grandes chances pour que l’animal soit assoiffé pendant l’été. Lui proposer une gamelle d’eau devrait lui apporter du réconfort.
  • Si l’animal n’est pas menaçant, il faut ensuite vérifier s’il porte un collier. Lorsque le numéro de téléphone de ses maîtres est indiqué, appelez-les tout de suite.
  • Quand l’animal n’a pas de collier, regardez s’il est tatoué, à l’intérieur de la cuisse ou de l’oreille. Nettoyez la peau avec un peu d’alcool si le tatouage n’est pas bien lisible. Contactez alors l’Icad (le service d’identification des carnivores domestiques), par téléphone au 0 810 778 778, ou sur www.i-cad.fr, ils pourront identifier l’animal grâce à son tatouage.
  • Faute de tatouage, l’animal doit être équipé d’une puce sous-cutanée, grâce à laquelle le vétérinaire le plus proche pourra l’identifier. Les services de police, de gendarmerie, les pompiers et les éleveurs disposent également de lecteurs de puces.
  • Vous devez impérativement déclarer l’animal trouvé auprès de la mairie, la préfecture de police ou la gendarmerie. En effet, il est interdit de garder un animal errant sans se manifester, les propriétaires pourraient vous accuser de vol.
  • Une fois que les services municipaux récupèrent l’animal, ils le placent en fourrière pendant huit jours. Si ses maîtres ne sont pas retrouvés, l’animal est déclaré abandonné au bout de huit jours. Il est ensuite envoyé dans un refuge, seule entité habilitée à le proposer à l’adoption, ou à décider de l’euthanasier s’il est malade.
  • Les refuges et les fourrières étant actuellement surpeuplés en raison de la recrudescence des abandons, ils seront ravis d’accepter que vous en preniez soin, mais vous devrez respecter ce délai de huit jours si vous souhaitez adopter l’animal.
  • Pour tenter de retrouver ses maîtres pendant ce délai, n’hésitez pas à passer une annonce sur les nombreux sites consacrés aux animaux perdus (animalost.fr, www.filalapat.fr, www.30millionsdamis.fr, www.la-spa.fr).

Pour rappel, l’abandon d’un animal est considéré comme un acte de cruauté, puni de 30 000 € d’amende et de deux ans de prison.

À lire aussi

Les animaux nous font-ils aller mieux ?

Sur le même thème