Comment fonctionne l’encyclopédie Wikipédia ?

Getty Images

On ne présente plus cette encyclopédie en ligne universelle, multilingue et entièrement gratuite. En revanche, on vous dit tout (ou presque) de son fonctionnement.

Tout le monde peut participer ?
Wikipédia est un wiki : un site Web collaboratif où n’importe qui peut créer ou modifier des pages, et ajouter des commentaires. Pour cela, inutile de s’inscrire, même si posséder un compte utilisateur présente certains avantages. D’abord, cela permet de choisir un pseudo plutôt que d’être nommé par notre adresse IP : plus pratique (et convivial !) pour échanger avec les autres utilisateurs. Ensuite, on peut disposer d’une page personnelle, de la fonction « brouillon », effectuer une veille sur les articles qui nous intéressent (idéal pour vérifier les modifications qui interviennent) ou encore importer sons, images et vidéos sur le site…

Qui contrôle le contenu ?
Les « Wikipédiens », quasiment tous bénévoles, rédigent les articles. Tous sont des « contributeurs », mais, parmi eux, se détachent plusieurs fonctions. Les « patrouilleurs » vérifient toutes les modifications réalisées sur les articles (n’importe qui peut le devenir). Les « administrateurs », désignés par votes, peuvent protéger ou « déprotéger » des pages, bloquer ou débloquer des utilisateurs, supprimer ou restaurer des pages et des images. Les « bureaucrates », également élus, sont ceux qui confèrent le statut d’administrateur ou de « robot » (dont le rôle est de traquer les insultes sur le site) aux autres utilisateurs. Mais qui se cache derrière ces philanthropes de la connaissance ? D’après l’enquête M@rsouin réalisée en 2016, le profil type du Wikipédien serait un homme d’une trentaine d’années, bac + 5, vivant en milieu urbain. Eh oui, les femmes représentent seulement 30,8 % des contributeurs…

C’est du sérieux ?
Bien plus qu’on ne le croit ! Une étude menée en 2012 par la société de conseil Epic et l’université d’Oxford a démontré que la qualité des articles de Wikipédia (sur un échantillon de 22 sujets) était équivalente, voire supérieure, à celle des encyclopédies traditionnelles, comme l’Encyclopædia Britannica. « Pour qu’un article (ou même une simple modification) soit admissible sur le site, il doit être accompagné de sources fiables : des médias d’envergure nationale ou internationale, ni plus ni moins. Les patrouilleurs guettent, supprimant toute information non référencée », rappelle Nathalie Martin, directrice de Wikimedia France. Selon Jules, administrateur depuis 2010, « on reconnaît un article de qualité au nombre de sources qui le légitiment et à celui des contributeurs ayant participé à sa rédaction. Plus ils sont nombreux, plus il est fiable ! »

Source d’information ou outil de communication ?
Nathalie Martin l’admet : « Les collectivités territoriales et entreprises sont très attentives à leur page Wikipédia. Au point, parfois, de modifier les infos… en leur faveur. Heureusement, comme pour n’importe quel article, une info sans référence est supprimée. » De même, le site fait parfois l’objet de « vandalisme » (des insultes ou de fausses accusations vouées à ruiner la réputation d’une personnalité ou d’une entreprise). « C’est pour cela que les administrateurs bloquent certaines pages, nous explique Jules, comme celle de Nicolas Sarkozy, afin qu’aucune modification ne soit possible. » Pour lutter contre ces « faux-nez » (usagers ayant plusieurs comptes dans l’optique de nuire à un tiers), six utilisateurs de la page Wikipédia francophone ont le statut de vérificateur d’adresses IP.

Lire aussi Evernote, le calepin virtuel pour tout organiser

Sur le même thème