Virement, prélèvement SEPA, TIP : quelle différence ?

iStock/Getty Images

Les mouvements bancaires que sont les virements, prélèvements et TIP sont désormais le plus souvent appelés « SEPA ». Le sigle SEPA correspond au terme anglais Single Euro Payments Area (en français : « espace unique de paiement en euros »), qui désigne l’espace de paiement unifié existant entre 34 pays (tous ceux de l’Union européenne, ainsi que Monaco, la Suisse, la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein et Saint-Marin, en Italie). Cette mesure mise en place fin 2007 a permis notamment de raccourcir les délais des transactions bancaires à J+1 entre les 34 pays membres, y compris ceux n’ayant pas l’euro comme monnaie, et de mieux protéger les débiteurs lors des prélèvements. Elle donne également le droit à n’importe quel citoyen d’émettre et de recevoir gratuitement des virements et des prélèvements depuis n’importe quel endroit de l’espace unique, en utilisant les numéros de comptes bancaires unifiés que sont le BIC et l’IBAN.

En vigueur en France depuis 2008, le virement SEPA est désormais la seule forme de virement autorisée depuis votre compte en banque vers des comptes français ou des comptes présents dans des pays de la zone SEPA. Si vous avez besoin de payer une somme dans un autre pays étranger, il vous faudra faire un virement non SEPA.

À l’image du virement, le prélèvement SEPA est devenu la norme des prélèvements en France en 2014. Il permet aux titulaires d’un compte bancaire de la zone SEPA d’autoriser que leurs créanciers leur ponctionnent, une fois ou régulièrement, une certaine somme d’argent (factures de gaz et d’électricité, d’Internet, etc.). Pour cela, il faut signer un mandat de prélèvement SEPA, procédure garantissant le contrôle des prélèvements et donc une certaine protection pour le titulaire du compte.

Enfin, les TIP (titres interbancaires de paiement) SEPA sont des encarts détachables que l’on trouve en bas de nos factures (gaz, eau, taxes, etc.) si l’on a pas opté pour le prélèvement automatique. Une fois signés, ils font office de mandat de prélèvement et autorisent votre créancier à vous prélever le montant indiqué.

Lire aussi

Gérer l’argent de ses parents âgés

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème