Virement : en 2019, il sera instantané !

iStock / Gettyimages

Attendre 24 heures, voire 48 heures (parfois même trois jours calendaires), qu’un virement bancaire soit effectif sera bientôt du passé ! Un nouveau dispositif de virement ultra-rapide (en 15 secondes) arrive en France : il sera particulièrement utile, notamment en cas de (grosse) vente entre particuliers, et évitera des fraudes (chèque en bois, faux billets…)

Ce service, aussi appelé paiement instantané ou instant payment, proposé par la Banque centrale européenne (BCE), sera utilisable n’importe où dans la zone euro. Limité à 15 000 euros (tout de même), ce virement instantané sera réalisable à tout moment (7 jours sur 7, 24 heures sur 24) via son ordinateur ou son smartphone. Et c’est là son objectif premier : augmenter le nombre de transactions de ce type alors qu’en France nous sommes encore très (trop) attachés au paiement par chèque ou en espèces.

Ce nouveau service serait tout bénéf, sauf que la plupart des banques entretiennent encore le flou sur le coût de ce virement ultra-rapide. Surveillez vos mails ou vos boîtes aux lettres, votre établissement devrait bientôt vous en parler ! Chez BNP Paribas, on sait par exemple qu’il coûtera 1 € en cas de virement via Internet (5 € si le virement est émis depuis une agence !) si le destinataire n’est pas un client de la banque. Côté Caisses d’épargne et Banques populaires, qui proposent déjà ce service depuis septembre pour les particuliers, la facture s’élève pour le moment également à 1 € par virement émis.

Si ce nouveau service rallonge encore la liste de frais bancaires (et exaspère au passage), qu’on se rassure, le virement classique (gratuit s’il est fait en ligne par vous-même) ne disparaît pas pour autant. Ouf !

Lire aussi

Virement, prélèvement SEPA, TIP : quelle différence ?

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème