Soldes : 5 arnaques à éviter

Zoé / L'un & l'autre

C’est reparti ! Les soldes d’hiver débutent ce mercredi 9 janvier jusqu’au 19 février dans la plupart des départements. Connaissez-vous les entourloupes les plus fréquentes ?

1. Prix de référence gonflés
Une doudoune à 480 euros soldée 290 euros ? En fait, elle était proposée quelques jours avant à 300 euros. En théorie, le « prix de référence » doit avoir été pratiqué plus tôt dans la saison (en cas de contrôle, le commerçant doit le prouver), mais de nombreuses boutiques trichent. Parade ? On fait du repérage avant les soldes et, sur Internet, on créé des « listes d’envies » pour s’assurer que le prix du panier baisse bien le jour J. Enfin – surtout pour les produits high-tech, dont le prix change vite selon les versions – on utilise des comparateurs comme Idealo.fr.

2. Arrondis sur les rabais
Gardez la calculette à portée de main, ou utilisez une application pour smartphone, comme « iSolde » : « 145 euros à -25%, cela fait 108,75 euros, pas 115 euros ! ».

3. Mélange des produits soldés et non soldés

Fouiller pour débusquer des articles soldés, puis repartir avec un article de la nouvelle collection, cela nous est tous arrivé ! Pourtant, ne pas séparer clairement articles soldés et non soldés peut être puni comme « pratique commerciale déloyale » par la DGCCRF en cas de contrôle. En attendant, on surveille les étiquettes !

4. Articles « ni repris ni échangés »
Si votre achat ne convient pas (taille, etc.), les boutiques physiques ne sont pas tenues de le reprendre pendant les soldes. Mais en cas de défaut, la reprise reste obligatoire. Et pour un achat en ligne ? Soldes ou pas – même pour une erreur de pointure -, on dispose de 14 jours pour retourner l’article.

5. Produits non garantis
Pour un article soldé défectueux, exigez l’échange, le remboursement ou le SAV : la garantie légale s’applique.

Lire aussi

15 bons plans pour dépenser moins

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème