Pour calculer votre durée d’assurance dans le régime général, vos trimestres ne sont pas décomptés de date à date ou par trimestres civils entiers travaillés mais à partir du montant de vos cotisations. Or pour valider un trimestre, il faut avoir perçu un salaire minimum représentant 150 fois le SMIC horaire en vigueur au 1er janvier. La revalorisation du SMIC au 1er janvier (+1,5%) entraîne mécaniquement une hausse du salaire minimum permettant de valider un trimestre en 2019.

Ce salaire de référence passe de 1.482 à 1.504,50 euros. Cela signifie qu’il suffit de cotiser à hauteur de 1.504,50 euros en 2019 pour valider un trimestre et à hauteur de 6.018 euros pour en valider quatre. Sachant que les cotisations sont calculées dans la limite du plafond mensuel de la sécurité sociale qui passe à 3.377 euros, il suffit à une personne rémunérée à hauteur du plafond ou au-dessus de travailler deux mois pour valider 4 trimestres.

L’augmentation du plafond mensuel de la sécurité sociale entraîne quant à elle la hausse du coût du rachat d’un trimestre, notamment pour certaines catégories d’assurés qui bénéficient de tarifs avantageux. Ainsi les personnes qui ont débuté leur carrière par une période d’apprentissage ou par une activité d’assistante maternelle peuvent racheter des années civiles incomplètes correspondant à ces périodes d’activité, sous réserve qu’elles soient situées entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013 pour les apprentis et entre le 1er janvier 1975 et le 31 décembre 1990 pour les assistantes maternelles. Le coût d’un trimestre est fixé à… Lire la suite sur Capital.fr, notre partenaire, droit, santé, argent.

À lire aussi 

Retraite : quels changements en 2019 ?