L’année 2018 est riche en nouveautés sur le front de la retraite. Et la plupart de ces changements ne sont pas en faveur des ménages. Hausse de la CSG, gel des pensions, mécanisme anti-optimisation sur l’épargne retraite… on fait le point sur les principales évolutions.

Hausse de la CSG
Les pensions de retraite supportent 1,7 point de CSG en plus, sans que cela ne soit compensé par une baisse des cotisations, à l’inverse des salariés. Ce qui porte le taux global des prélèvements sociaux dus sur les retraites à 9,1% pour les retraites de base et à 10,1% pour les retraites complémentaires, compte tenu de la cotisation d’assurance maladie de 1%. Lire la suite sur Capital.fr, notre partenaire droit, argent, retraite.