Le prélèvement à la source de l’impôt est officiellement entré en vigueur ce 1er janvier 2019. Le big bang fiscal n’est plus à présenter : à compter de cette année, l’impôt sur le revenu sera prélevé directement sur les rémunérations des contribuables. Le premier prélèvement d’impôt est ainsi effectué à partir du 2 janvier pour les salariés des entreprises pratiquant le décalage de paie (pour les revenus de décembre 2018 versés en janvier 2019), à compter du 8 janvier pour les retraités percevant une pension de la CNAV, de la MSA ou du RSI, dès le 15 janvier pour les indépendants et entre le 25 janvier et la fin du mois pour les salariés du secteur privé et de la fonction publique.

Sans démarche de votre part, c’est le taux de votre foyer, figurant sur votre avis d’imposition 2018, qui s’appliquera dès lors à vos rémunérations. Ou votre taux non-personnalisé ou individualisé au sein du couple, si vous avez opté pour l’une de ces alternatives. Mais sachez que dans tous les cas, ce taux a été calculé selon votre situation fiscale de 2017. Aussi, si vous avez connu une variation de revenus ou un changement de situation familiale (mariage, pacs, divorce, décès du conjoint ou naissance) en 2018, il vous faut… Lire la suite sur Capital.fr, notre partenaire, droit, santé, argent.

À lire aussi 

Tout comprendre sur le prélèvement à la source