Pêché Maison : du poisson frais livré à domicile

Se faire livrer du poisson frais à domicile partout en France, c’est la promesse de ces nouvelles criées en ligne. Nous avons testé pour vous l’une d’entre elles.

Du producteur au consommateur
Être au plus proche des pêcheurs sans habiter les pieds dans l’eau, c’est possible avec Pêché Maison. Cette start-up vend sur le Net du poisson fraîchement capturé au large de nos côtes et découpé à Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Et surtout, l’achemine jusqu’à votre cuisine. La gamme est restreinte (environ 7 références) mais de saison, avec du cabillaud, du lieu ou encore du merlan, et évolue en fonction des arrivages du moment. Résultat : un produit de notre commande (la sole) manquait à l’appel mais nous avons été contactés pour choisir par quoi le remplacer.

Pêche en ligne
Sur le site, simple et appétissant, nous avons ferré en quelques minutes nos trois pièces. Les prix sont corrects (5,10 euros le dos de cabillaud de 150 g par exemple). De toute façon, on vient davantage pour le service rendu (la livraison) que pour y réaliser de bonnes affaires. Mieux vaut d’ailleurs recevoir du monde ou avoir la possibilité de stocker ses achats, car les frais de livraison – offerts à partir de 50 euros de commande – sont prohibitifs pour les petits marchés (15 euros).

Et vogue la galère…
Les filets et pavés sont expédiés partout en France deux fois par semaine, le mardi et jeudi, et livrés, dès le lendemain matin, via le service Chronofresh. Sur le papier en tout cas. Le service de La Poste a essayé de noyer le poisson… Les bêtes – qui devaient parcourir 460 km et parvenir dans notre assiette avant 13 heures le lendemain (on nous informe par SMS d’un créneau de deux heures) ont finalement été présentés avec 24 heures de retard. Pêché Maison se retrouve dépendant d’un service de livraison aléatoire, même s’il nous a assuré que les retards étaient rares. Mieux vaut tout de même le savoir si l’on prévoit un dîner avec des amis !

À bon port
Sous emballage individuel, les poissons arrivent prêts à être cuisinés (le site donne des conseils et des recettes). Un conditionnement pratique, car on peut congeler ceux que l’on ne consomme pas dans les deux-trois jours. Rien à redire sur la fraîcheur et la saveur. Bref un bon service qui donne la pêche !

Lire aussi

Gare aux excès d’iode si vous mangez des algues !

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème