La femme dépensière, une idée fausse !

© iStock/Getty images

Les femmes paniers percés ? Il est temps de tordre le cou à ce cliché éculé qui voudrait que madame dilapide l’argent du couple en dépenses irraisonnées et frivoles, mettant à mal l’équilibre budgétaire à grands coups de shopping et de séances d’épilation intégrale. Selon une étude réalisée par le cabinet Odoxa pour le comparateur d’assurances LesFurets.com, ces dames sont des consommatrices plus économes que leurs homologues masculins. Leurs dépenses contraintes (les frais fixes), s’élèvent en moyenne à 857 € par mois contre 965 € pour les hommes, notamment grâce à des économies sur les contrats d’assurance et les complémentaires santé. Comment font-elles ? Principalement, en utilisant plus les comparateurs en ligne.

Par ailleurs, ces dames se font une spécialité de dénicher les bonnes affaires, notamment en utilisant, en bonnes e-consommatrices, les codes promo pour 60% d’entre elles (seuls 50 % des hommes le font), en fréquentant les sites de revente d’occasion (51 % contre 47 %) ou en participant à des ventes privées (40 % contre 33 %).

Utilisation du low cost, pratique du troc, fréquentation des vide-greniers, les femmes semblent en tout point des consommatrices plus avisées que les hommes. Même le budget consacré à la nourriture pour animaux est mieux contrôlé : 719 € par an, quand les hommes dépensent 1 082 € pour Minou ou Médor, selon l’on en croit un récent sondage YouGov. Alors avec tout cet argent économisé, on peut bien s’acheter un petit tube de vernis à ongle de temps à autre non ?

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème