Je garde ou je jette ? Tout savoir sur les dates de péremption

iStock / Gettyimages

Vous respectez sagement les dates limites indiquées sur les produits alimentaires ? Précautions pas toujours utiles. Vous pouvez prendre des libertés avec certaines. Vous gaspillerez moins et ferez des économies… Et vous n’en mourrez pas ! A l’heure où de nombreuses pétitions circulent pour demander une révision de l’étiquetage des produits, en particulier de la notion de « date de péremption », on fait le point… le nez dans le frigo.

Un yaourt vous nargue, périmé depuis quelques jours. Vous le mettez à la poubelle… et participez au gaspillage. Or certains restent comestibles, comme les conserves. Seuls leur texture, leur goût et leur couleur peuvent s’altérer. Les aliments frais, eux, deviennent dangereux après la date limite. Laissez-vous guider par l’étiquetage : les produits à date limite de consommation (DLC) portent la mention « à consommer jusqu’au… » et se périment. Ceux à date de durabilité minimale (DDM) précisent « à consommer de préférence avant le… » et se conservent plus longtemps. Nos conseils pour vous y retrouver.

Je les mets à la poubelle quand la date de péremption est dépassée
Lorsqu’ils ont dépassé la date limite de consommation, les produits frais périssables deviennent dangereux pour la santé. Ils peuvent provoquer de sévères intoxications et même transmettre la listériose, une infection bactérienne très grave chez les personnes âgées et immunodéprimées, la femme enceinte et les enfants.

  •  Viande en barquette : même si ce n’est pas du porc, mieux vaut la cuire davantage au fur et à mesure que l’on approche de la date limite.
  • Poisson en barquette et sous vide : fumés ou crus, ils sont à mettre dans le même sac : on ne les conserve pas au-delà du jour J, les risques d’intoxication sont réels.
  • Charcuterie cuite : on ne se fie pas à l’aspect, parfois trompeur en raison de l’utilisation de colorants : on s’en remet strictement à l’étiquette. Préparations à base d’œufs crus : mousse au chocolat ou mayonnaise, le tarif est le même : on ne les garde pas au-delà de la date indiquée.
  • Crème fraîche, crème dessert, fromage blanc et fromage au lait cru : ces produits laitiers sont de véritables nids à bactéries. Il convient donc de les consommer rapidement après leur ouverture.

Je peux encore les conserver quelques jours

Certains produits frais demeurent parfaitement consommables quelques jours au-delà de leur _ n de vie annoncée, sans pour autant mettre votre santé en péril.

  •  Yaourts nature et aux fruits : leur goût peut éventuellement devenir plus acide, mais ils ne présentent pas de dangers particuliers.
  • Œufs : si vous les faites cuire, il n’y a aucun problème.
  • Beurre et fromages pasteurisés : le premier possède une faible teneur en eau qui lui permet de résister au-delà de la date indiquée. Les seconds sont préparés à base de lait porté à haute température pour tuer les germes. Donc, pas de souci !
  • Jus de fruits frais : les jus en brique ou en bouteille dits frais sont en fait pasteurisés : vous pouvez les boire sans crainte après la date indiquée. Charcuterie crue : c’est sa forte teneur en sel qui la rend comestible plus longtemps, surtout le saucisson, qui sèche sans devenir toxique.

Lire aussi

5 astuces anti-gaspi en cuisine

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème