Impôt : gare aux mauvaises surprises si vous employez une personne à domicile

iStock/Getty Images

La mise en place du prélèvement à la source va modifier les montants d’impôt sur le revenu à payer chaque mois par les ménages employant une personne à domicile, comme le démontrent nos simulations.

Nounou, femme de ménage, aide de vie… vous employez une personne à domicile ? Vous pourriez bien avoir une surprise sur votre fiche de paie de janvier 2019. La mise en place du prélèvement à la source l’an prochain va en effet modifier les montants à décaisser au titre de l’impôt sur le revenu. Et la note risque, pour vous, d’être plus élevée le premier mois de l’année, avant de s’alléger ensuite.

Pour bien comprendre, il faut savoir que le taux d’imposition à la source qui vous sera appliqué l’an prochain, défini par le fisc selon vos revenus engrangés en 2017, ne tient pas compte des réductions et crédits d’impôt, contrairement aux montants prélevés actuellement dans le cadre du prélèvement mensuel ou par tiers.

Les ménages employant une personne à domicile risquaient donc d’avoir un sérieux décalage de trésorerie. Il leur aurait en effet fallu attendre septembre pour toucher le crédit d’impôt afférent, équivalent à 50% des dépenses engagées. Heureusement, les pouvoirs publics ont ajouté un garde-fou : pour les foyers employant une personne à domicile, un acompte de 30% sera versé “avant le 1er mars”, donc a priori courant février. Attention, cet acompte ne sera versé qu’à ceux qui bénéficient déjà de ce crédit d’impôt en 2018 (donc au titre des revenus 2017).

Mais ce système corrige-t-il tout à fait le tir ? Pour le savoir … Lire la suite sur Capital.fr notre partenaire, droit, santé, argent.

À lire aussi :

Déclaration de revenus : n’avez-vous rien oublié ?

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème