Dons aux associations : ce qui change en 2019

iStock/Getty Images

En cette période cruciale de fêtes de fin d’année, les associations humanitaires et caritatives sont inquiètes : alors que les dons des particuliers étaient en hausse constante en France depuis 2006 (+ 70 %), ils ont chuté de 6,5 % entre janvier et juin 2018. Et comme 40 % des dons sont effectués lors du dernier trimestre, les associations redoutent une baisse globale de 10 à 12 % sur l’ensemble de l’année 2018.

Mais alors, qu’est-ce qui freine la générosité des Français ? Au-delà de la hausse de la CSG et de l’inquiétude des ménages sur leur pouvoir d’achat, l’incertitude autour du prélèvement à la source serait l’une des principales explications à cette baisse. Nous sommes en effet nombreux à nous poser cette question : le prélèvement à la source aura-t-il une incidence sur la réduction d’impôts attachée aux dons ?

On vous rassure tout de suite, vous allez garder vos avantages fiscaux ! La seule chose qui change, c’est le mécanisme… et ça peut sembler complexe. C’est d’ailleurs ce qui fait peur aux associations : que les Français ne donnent pas cette année par incompréhension des subtilités fiscales liées au prélèvement à la source.

En pratique
Pour vous aider à y voir plus clair et mieux comprendre ce qui vous attend, voici trois exemples illustrant les principaux cas de figure :

  • Vous n’avez pas fait de don en 2017, mais vous avez donné 100 € aux Restos du cœur en 2018. Au printemps 2019, vous allez déclarer vos revenus et dons 2018. Puis en septembre 2019, vous recevrez votre réduction d’impôt de 75 € (soit 75 % de 100 €, car on est ici dans le cadre de la réduction d’impôts de 75 % pour les dons à des organismes d’aide à la personne, dans la limite d’un montant de 537 €. Au-delà, la réduction est de 66 %, tout comme les dons aux organismes qui soutiennent une cause d’intérêt général à caractère philanthropique ou humanitaire, type Unicef, dans la limite de 20 % du revenu imposable).
  • Vous avez fait un don de 100 € (soit 75 € déductibles) en 2017 et un autre de 150 € (112,5 € déductibles) en 2018. En janvier 2019, le fisc – en se basant sur votre déclaration de mai 2018 concernant les dons versés en 2017 – vous verse un acompte de 60 % de la déduction à laquelle vous avez droit, soit 45 € (60 % de 75 €). Puis en septembre 2019, vous recevrez le solde de votre réduction d’impôt 2018, soit 67,5 € (112,5 – 45 €).
  • Vous avez fait un don de 100 € (75 € déductibles) en 2017 et aucun don en 2018. En janvier 2019, vous recevrez 45 € (60 % de 75 €). Au printemps 2019, vous allez remplir votre déclaration de revenus et ne déclarer aucun don. En septembre 2019, vous devrez donc rembourser au fisc l’acompte de 45 € reçu en janvier.

À lire aussi

Tout comprendre sur le prélèvement à la source

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème