Départ en retraite : pensez à moduler votre taux d’imposition

iStock / Gettyimages

Malgré la mise en place du prélèvement à la source, vous risquez de subir une surimposition passagère suite à votre départ en retraite. Il faudra corriger vous-même le problème.

Vous pensez prendre votre retraite en 2018 ou dans les années qui viennent ? Vous allez devoir vous activer si vous ne voulez pas faire une avance de trésorerie au fisc. Car la baisse de vos revenus, liée à la fin de votre activité professionnelle, ne sera prise en compte que partiellement par le système du prélèvement de l’impôt à la source, qui sera mis en place en 2019.

Certes, ce dispositif est plus favorable que le système actuel. Jusque-là, l’année de son départ en retraite, une personne subissait une baisse de revenus mais devait payer l’impôt sur les revenus touchés l’année précédente, plus élevés. Avec le prélèvement à la source, elle aura immédiatement moins à payer, puisque le taux d’imposition sera appliqué à des revenus plus faibles.

Il n’empêche, cela ne corrige qu’une partie du problème… Lire la suite sur Capital.fr, notre partenaire, droit, santé, argent.

Lire aussi

Épargne retraite : le plan du gouvernement pour vous faire lâcher votre assurance-vie

Sur le même thème