Comment acheter l’appartement que je loue ?

iStock/Getty Images

Si votre propriétaire n’a pas d’intention particulière de vendre, vous pouvez lui faire une offre basée sur l’estimation d’une ou plusieurs agences (rien ne l’oblige à accepter). Il est à l’inverse décidé à céder son bien ? Attention, il peut le vendre « occupé » ! Dans ce cas, il ne vous donne pas de congé et vous ne pouvez pas exercer de droit de préemption pour le rachat. Seule exception ? Pour la vente à la découpe d’un immeuble détenu par un seul propriétaire après sa construction, les locataires sont prioritaires pour acheter, même sans congé.

Le plus souvent, le bailleur souhaite toutefois vendre son bien « libre » (sans locataire), pour en tirer un meilleur profit. Dans ce cas, vous êtes prioritaire et il doit vous adresser un « congé avec offre de vente » au plus tard six mois – trois en meublé – avant le renouvellement du bail (il doit vous indiquer le prix, frais de notaire compris). À compter de ce courrier, vous disposez de deux mois pour vous décider. Précision ? Si votre propriétaire vend finalement à un tiers moins cher qu’il vous l’avait annoncé, il doit vous le signaler et vous pouvez acheter au nouveau prix (sinon, vous êtes en droit de faire annuler la vente !).

À lire aussi 

Vente, location : les diagnostics obligatoires

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème