Associations : à qui donner avant la fin de l’année ?

© iStock/Getty Images

C’est bien connu, la générosité ça rapporte. Faire un don à une association caritative vous permet de bénéficier de déductions d’impôts (66% du don) sur les revenus. Dépêchez-vous cependant, vous avez jusqu’au 31 décembre pour que cette déduction s’applique aux revenus 2016.

Selon le réseau «Recherches et Solidarités», 5,5 millions de nos concitoyens ont donné l’an dernier à une structure caritative. Et à en croire France Générosités, qui fédère les principales associations, leurs dons ont progressé de 1,7%. Aucun chiffre précis n’est disponible, mais au total, on estime que les montants recueillis avoisineraient 3,5 milliards d’euros par an – auxquels on peut ajouter 1 milliard d’euros de legs et de sommes versées via le mécénat.

Donner, c’est bien. Encore faut-il savoir à qui. Dans un rapport publié fin 2015, l’Inspection générale des affaires sociales n’y va pas de main morte avec les associations caritatives. Elle dénonce avec virulence «l’absence de lisibilité» des comptes, «l’inégal respect par les organismes de leur propre objet social» et des «obligations de transparence insuffisamment respectées».

Certes, de nombreux organismes font preuve de beaucoup de rigueur dans la gestion des fonds qu’ils reçoivent du public. Mais d’autres se montrent nettement moins regardants. La part des frais de fonctionnement dans les dépenses totales varie ainsi de…

>> La suite de l’article et le tableau qui passe au crible 132 associations sur Capital.fr, notre partenaire droit, argent, retraite.

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème