Arnaque : de faux appels des impôts

iStock / Gettyimages

Après le fishing, voici le vishing, un démarchage frauduleux par téléphone qui usurpe le nom d’une entité. L’Assurance maladie en est victime depuis quelques mois. Et maintenant la direction générale des Finances publiques, avec la fin de la campagne de déclaration de revenus.

Le principe est simple. Un correspondant se fait passer pour un interlocuteur des impôts et indique qu’une anomalie a été relevée dans le dossier fiscal du contribuable. Il laisse un message sur votre répondeur vous demandant de le rappeler rapidement sous peine de sanctions.

Or le numéro indiqué est surtaxé (facturé 5 euros la minute !). Pire : au bout du fil, l’escroc qui se fait passer pour un membre de l’administration vous demande vos identifiants bancaires afin de régulariser votre situation. Soyez vigilant. Le site impots.gouv.fr rappelle que « les services de la direction générale des Finances publiques ne demandent jamais de coordonnées bancaires ou d’informations personnelles par courriels ou téléphone ». Par ailleurs, elle ajoute que seuls les numéros de téléphone figurant sur les documents officiels (avis ou déclarations d’impôts…) ou le numéro Impôts Service (0 810 467 687) sont fiables pour contacter les services des Finances publiques.

Enfin, si vous êtes victime de ces tentatives d’escroquerie, vous pouvez les signaler via le portail www.internet-signalement.gouv.fr ou le numéro vert gratuit mis en place par le gouvernement : 0 805 805 817.

Lire aussi Arnaque : gare aux faux mails des impôts !

Arnaque : gare aux faux mails des impôts !

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème