Le sexe après 65 ans, c’est bon pour le moral !

© Istock/Getty Images

On vous l’a dit et répété. Faire l’amour, c’est bon pour tout, ou presque. Surtout pour le moral et ce n’est pas parce qu’on a plus de 65 ans qu’il faut négliger l’apport du plaisir sexuel à votre sentiment de bonheur et de complétude. Une nouvelle étude (oui, c’est vrai, il y en a souvent) menée par des chercheurs en psychologie de l’Université Anglia Ruskin à Cambridge en Angleterre ont étudié les cas de plus de 7000 personnes âgées de plus de 65 ans.

Et on vous le donne en mille : celles et ceux qui avaient pratiqué au moins une séance de galipettes au cours des douze derniers mois présentaient un profil plus heureux. Pour les femmes, ce n’est pas tant l’acte sexuel en lui-même qui compte que les caresses, les embrassades, la tendresse et le sentiment d’être aimée. Alors que chez les hommes – surprise ! – c’est bien le coït proprement dit qui rend heureux et ce d’autant plus qu’il est fréquemment pratiqué.

Et les auteurs de l’étude de rappeler que « les rapports sexuels fréquents sont associés à un bien être psychologique mais aussi physiologique. Ils améliorent la qualité de vie et la santé mentale, ils préviendraient aussi le risque de certains cancers ou maladies cardiovasculaires. Nous ne devons plus considérer les personnes âgées comme asexuées. » Si vous lisez Femme Actuelle Senior et sa rubrique « jeux interdits », vous savez que chez nous, ça n’est pas du tout le cas !

Sur le même thème