Musique : elle fait vraiment de l’effet aux hommes…

Crédit : iStock-Getty images

Pour réussir une tâche délicate, mieux vaut écouter Mozart qu’AC/DC, surtout si l’on est un homme. C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs anglais, en demandant aux participants d’un festival musical de se prêter à une petite expérience amusante.

352 d’entre eux devaient se lancer dans une partie de « Dr Maboul » (ce jeu de société où il faut enlever avec une pince les parties d’un corps sans toucher les bords métalliques qui contiennent les organes). Pour ce faire, ils avaient le choix entre trois ambiances sonores : Thunderstruck d’AC/DC, la sonate pour deux pianos de Mozart ou le son d’un bloc opératoire.

Résultat, les hommes commettaient en moyenne 36 erreurs au son du groupe de hard rock australien contre seulement 26 à celui du divin Amadeus ou du son du bloc. A l’écoute des guitares saturées, ils se mettaient à accélérer, sous l’effet d’un stress. Étonnamment, les femmes soumises au même test ne changeaient pas de rythme et ne commettaient pas plus de fautes, quelque soit le morceau choisi. Les hommes seraient plus donc « speed » sous l’effet du rock’n’roll. Ce qui n’est pas étonnant : c’est justement parce qu’il provoque un sentiment d’excitation qu’on l’écoute, mesdames. Personne n’a dit que le rock était fait pour travailler !

Il y a visiblement des musiques plus adaptées pour ça : d’autres études scientifiques ont montré que la diffusion de musique jamaïcaine ou de hip-hop accéléraient la réalisation d’opérations chirurgicales… mais n’étaient pas bonnes pour la vigilance des anesthésistes. Il va falloir accorder ses violons. Ou choisir le silence.

Sur le même thème