Un nouvel espoir contre Parkinson

Istock/Getty Images

Va-t-on enfin trouver un traitement qui enraye le développement de la maladie de Parkinson ? Peut-être pas tout de suite, mais on s’en approche. Une équipe de chercheurs de l’université d’Alabama à Birmingham, aux États-Unis, a repéré qu’une interaction au niveau des neurones était responsable de la progression de cette pathologie. En gros, c’est l’action d’un gène mutant sur une protéine contenue dans les neurones qui contribuerait à la dégradation de ces derniers.

Une découverte d’importance car l’on connaissait jusque-là mal les mécanismes d’apparition et de développement de Parkinson. Les conclusions des scientifiques américains, publiées dans le Journal of Neuroscience, ne s’arrêtent toutefois pas là. Ils ont observé que l’association de deux médicaments, en cours de développement, permettait de bloquer ce processus chez des souris atteintes de la maladie. Il faudra encore procéder à d’autres expérimentations pour vérifier l’efficacité et l’innocuité de ce « cocktail » médicamenteux avant de le tester sur des êtres humains. Mais la piste semble très prometteuse. Selon les chercheurs, le même protocole pourrait aussi aider à combattre d’autres pathologies neurodégénératives comme Alzheimer ou la démence à corps de Lewy.

Publié le dans Check-up

Sur le même thème