Test : et votre thyroïde, comment ça va ?

iStock / Gettyimages

Capitale dans notre organisme, cette glande pilote de nombreuses fonctions. Nos conseils pour jauger son état de forme.

Longue d’environ 6 centimètres, la thyroïde a la forme d’un papillon et se niche sur l’avant du cou. Elle produit diverses hormones intervenant dans les mécanismes corporels : elle assure ainsi un rythme cardiaque régulier, une température et une pression artérielle correctes. Elle joue également un rôle dans la sudation, le sommeil, le métabolisme alimentaire ou encore la bonne santé de la peau, des cheveux et du système digestif. Quand elle se dérègle, elle provoque donc divers symptômes peu agréables au quotidien. S’il existe une multitude de maladies thyroïdiennes, les deux principales sont l’hypothyroïdie, lorsque la glande thyroïdienne ne fabrique pas suffisamment d’hormones, et l’hyperthyroïdie, situation dans laquelle elle en secrète trop.

Perte d’appétit et d’énergie
On suspecte une hyperthyroïdie en présence des symptômes suivants : accélération de la fréquence cardiaque, même au repos ; amaigrissement malgré une augmentation de l’appétit ; faiblesse et fonte musculaires pouvant gêner certains mouvements ; sensation d’avoir chaud tout le temps, avec notamment des sueurs nocturnes ; et enfin exophtalmie, quand les yeux ont tendance à sortir de leurs orbites.

Grosse fatigue physique et psychique
L’hypothyroïdie se manifeste, quant à elle, par une grande fatigue physique et souvent, aussi, psychique : on éprouve l’impression de ne plus être « comme avant », voire on se sent déprimé. Il arrive aussi que l’on prenne du poids, que l’on ressente des lourdeurs, des gonflements, que l’on ait froid même en plein été et que l’on affiche en permanence une toute petite mine.

Allô Docteur
Face à de tels symptômes, le médecin généraliste – ou le spécialiste – prescrit des analyses de sang pour obtenir un dosage de la TSH, cette hormone produite par l’hypophyse dans le cerveau. Pour une suspicion d’hyperthyroïdie, il faut également effectuer un dosage de la T4 et de la T3, les hormones dont la thyroïde régule la production. Un traitement médical peut être préconisé en fonction des résultats.

Merci à la Dr Claude Colas, médecin endocrinologue, diabétologue et nutritionniste à Paris.

Lire aussi

Nouveau Levothyrox : en prendre ou pas ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème