Sommeil : j’angoisse de ne pas arriver à dormir, quelles solutions ?

iStock/Getty Images

Au début, on a des difficultés à fermer l’œil ou des réveils nocturnes causés par un sommeil plus léger lié à l’âge, une angoisse, la peur de la maladie, de mourir quand on dort, etc. Puis, ces temps d’insomnie finissent par s’entretenir par eux-mêmes et on développe une véritable obsession sur ses troubles, se persuadant chaque soir que sa nuit sera un enfer.

Comment chasser ces pensées négatives ?
Utilisez la technique de visualisation (TCC) pour voir votre chambre comme un cocon douillet où il va faire bon se reposer. Restreignez le temps passé au lit pour augmenter la pression de sommeil. Par exemple, si vous ne dormez que quatre heures par nuit mais restez huit heures sous la couette, l’efficacité de votre sommeil est globalement évaluée à 50 %. Il faut alors vous lever au bout de quatre heures et éviter les siestes dans la journée afin de maximiser votre besoin de repos. Son efficacité passera alors rapidement à 80 %, voire plus. Ce « régime » doit être temporaire, le « ratio de sommeil » devant augmenter de plusieurs minutes par jour, jusqu’à atteindre un seuil acceptable en qualité et en durée.

Quelles approches naturelles peuvent m’aider ?
Toutes les thérapies de relaxation mais aussi le contrôle du stimulus : heure du coucher et chambre étant devenues sources de stress et d’échec, la méthode vise à réhabiliter le lit comme déclencheur du sommeil en n’y allant que lorsque l’on se sent très fatigué et apte à s’endormir. Si on ne sombre pas qinze minutes plus tard, on change de pièce et on recommence ultérieurement le même scénario. L’intention paradoxale, une autre méthode permettant un relâchement de la pression psychologique (rendre absurde sa peur de ne pas arriver à dormir, par exemple), est également une arme anti-insomnie.

Qui consulter si rien ne change ?
Un psychiatre spécialisé dans les troubles insomniaques, pourquoi pas dans un centre du sommeil (liste des centres français sur sfrms-sommeil.org).

Merci au Dr Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences et spécialiste du sommeil, auteur de «Dormez ! Le programme complet pour en finir avec l’insomnie (éd. Hachette Bien-être).

À lire aussi

Chien dans la chambre = meilleur sommeil !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Ecrire pour mieux dormir

En France, l’utilisation des TCC (thérapies comportementales et cognitives) pour traiter les troubles du sommeil tend à se développer. A Paris, le Réseau[...]