Sexe : l’amour dure 5,4 minutes

© Istock/Getty Images

L’amour dure trois ans, écrivait Frédéric Beigbeder. Il parlait de sentiments. S’il s’agit de la durée des rapports sexuels, c’est beaucoup moins. D’ailleurs, existe-t-il une longueur idéale (précisons à l’attention des esprits mal tournés qu’on parle de temps et non de taille) pour une petite partie de bêtes à deux dos ?

Des chercheurs hollandais de l’université d’Utrecht se sont penchés sur la question du IELT (soit, en VO, Intravaginal ejaculation latency time) en mettant à contribution 500 couples originaires des Pays-Bas, du Royaume Uni, d’Espagne, de Turquie et des États-Unis – personne de France, le pays de l’amour… ça commence bien. Les volontaires ont dû, pendant un mois, minuter leurs ébats en démarrant le chrono au début de la pénétration et en le stoppant au moment de l’éjaculation.

La palette des résultats est pour le moins large : le plus bref des coïts n’a duré que 33 secondes (l’histoire ne dit pas si madame à eu le temps d’atteindre l’orgasme), le plus long 44 minutes (l’histoire ne dit pas si madame s’est endormie). Entre ces deux extrêmes, toutes sortes de résultats pour une durée moyenne de 5,4 minutes. Ce qui peut paraître assez peu, mais l’étude ne tient pas compte des préliminaires qui peuvent… enfin bref, on se comprend.

Les résultats, quel que soit le pays et ses particularismes, étaient généralement assez homogènes. Ni la circoncision ni l’usage de préservatifs ne semblent jouer sur la durée du fameux IELT. L’âge, en revanche, a son importance. Si la durée moyenne de la séance de galipettes est de 6,5 minutes chez les 18-30 ans, elle chute à 4,3 minutes chez les plus de 50 ans. Profitez-en les jeunes, ça ne durera pas…

Faire des galipettes en chaussettes

Sur le même thème