La sédentarité : dangereuse pour le cerveau ?

iStock

Passer ses journées à regarder la télé dans son canapé ou surfer sur sa tablette dans son fauteuil serait une activité à haut risque pour notre santé. Si on connaît les dangers pour notre cœur de la sédentarité, qui favorise les maladies cardiovasculaires, voici qu’on découvre ses effets délétères sur notre cerveau. Une étude américaine menée par l’université de Californie, à Los Angeles, a mis en évidence une corrélation entre la position assise prolongée et la diminution du lobe temporal.

L’étude a porté sur 35 personnes âgées de 45 à 75 ans, qui ont répondu à un questionnaire sur leur niveau d’activité physique : celles-ci restaient assises entre trois et quinze heures par jour. Les patients ont ensuite subi une IRM afin de faire un examen approfondi de leur lobe temporal médian (LTM). Les résultats ont montré que la position assise prolongée entraîne à long terme une diminution de l’épaisseur du LTM. Prabha Siddarth, biostatisticienne et auteur de l’étude, avance des chiffres impressionnants : « Chaque heure passée assis entraîne une perte de 2 % par rapport à une personne qui ne s’assiérait que rarement. Si vous passez cinq heures de suite en position statique, vous perdrez 10 % d‘épaisseur ! » Voilà une nouvelle qui devrait calmer nos ardeurs de télé ou d’ordinateur…

Cependant, rien n’est irréversible : préserver son cerveau est possible en passant de longs moments en mouvement et en pratiquant une activité physique régulière. Histoire de se bouger le cerveau !

Lire aussi Pour vivre plus vieux, bougez toutes les 30 minutes ! et La marche, ma nouvelle thérapie !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème