Du sauna contre l’hypertension ?

Crédit : iStock-Getty images

Les personnes qui souffrent de la chaleur de ces cabines venues du Nord (80 à 100°C), ont l’impression d’étouffer (l’air y est sec, avec 10 à 20 % d’humidité), le cœur battant… sont souvent surprises quant on leur dit que des séances de sauna réduisent les risques de maladies cardiaques. Pourtant nombre d’études l’ont déjà montré. Dans un nouvel opus, publié dans la revue American Journal of Hypertension, des chercheurs finlandais (forcément !) expliquent qu’une pratique régulière de sauna réduirait le risque de devenir hypertendu.

Ces scientifiques suivent depuis les années 80 un groupe de 2 600 hommes âgés de 42 à 60 ans de la ville de Kuopi, au centre du pays. Ils se sont intéressés aux 1 800 hommes non hypertendus, adeptes de sauna (comme à peu près tout le monde dans ce coin du globe), à raison d’une à sept séances hebdomadaires. Leurs conclusions : les adeptes de ces chaudes séances deux à trois fois par semaine ont 24 % de risque en moins d’hypertension que ceux qui pratiquent une fois par semaine. Cette baisse est proportionnelle à la fréquence de pratique. Ainsi, ceux qui se font suer quotidiennement diminuent leur risque d’hypertension de moitié.

« Le sauna accélère le rythme cardiaque et c’est probablement cette accélération qui va expliquer les bénéfices cardiovasculaires par un effet sur le système nerveux autonome », explique le Pr Jacques Blacher, spécialiste de l’hypertension artérielle à nos confrères du Figaro. « Les patients qui font des saunas perdent de l’eau mais aussi du sel, ce qui peut avoir un effet bénéfique sur la pression artérielle. », poursuit-il.

Ces résultats, basés sur l’observation, restent à confirmer. Hypertendus, ne vous jetez donc pas à l’étuve (ni dans la glace) la première occasion venue…

Lire aussi Des séances de sauna pour éviter Alzheimer ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Jouez contre l’oubli

Serez-vous aussi rapide qu’Ayumu ? Ce chimpanzé, pensionnaire de l’Institut de recherche sur les primates de l’université de Tokyo, est capable de mémoriser en[...]