Recevoir ses médicaments par La Poste, c’est possible

iStock / Getty Images

Recevoir sa prescription chez soi, dans la journée, n’a rien d’un luxe lorsque l’on souffre et qu’on ne peut pas se déplacer. Le service existe désormais ! Bienvenue dans l’ère de la pharmacie digitale.

Si tu ne vas pas à la pharmacie, la pharmacie ira à toi
Plus la peine de sortir avec 40 °C de fièvre ou de demander à nos enfants de faire nos courses parce qu’on a la jambe dans le plâtre. Ce nouveau service permet de commander à distance ses médicaments sur ordonnance. Un coup de pouce pour ceux qui ont du mal à se déplacer ou habitent loin d’une officine. « On conseille par exemple cette prestation aux proches qui viennent régulièrement chercher des médicaments pour un parent immobilisé », explique le Dr David Abenhaïm, gérant de la pharmacie Prado Mermoz, à Marseille, membre du réseau Pharmabest, qui a lancé le dispositif en juillet.

Une commande en 3 clics
C’est (presque) aussi simple que d’acheter ses cadeaux de Noël en ligne : on commande via le site internet ou l’appli smartphone de sa pharmacie, à condition qu’elle propose l’option – ce qui n’est pour l’instant le cas que dans certaines grandes villes. À la première visite, on rentre quelques renseignements (numéro de sécurité sociale, traitements, etc.), ensuite il suffit de prendre en photo sa prescription et de l’envoyer. La demande est alors transmise au pharmacien qui prépare la livraison. « La démarche est très simplifiée. Seuls les moins connectés, souvent les plus âgés, devront se faire aider par un proche ou une infirmière à domicile », note le Dr Abenhaïm.

Devine qui vient livrer ?
Pendant ce temps-là, notre facteur reçoit sur son smartphone une alerte qui lui indique de venir chercher chez nous l’original de l’ordonnance (obligatoire pour être dans la légalité) et notre carte vitale. Il file ensuite à la pharmacie, récupère notre prescription (dans un pli opaque et scellé -aucun risque pour la confidentialité) et nous la rapporte. Si on commande avant midi, le facteur nous livre le jour même. Sinon, il faudra attendre le lendemain, sauf si c’est dimanche. « Les agents concernés ont été formés, notamment pour le transport de certains médicaments fragiles », rassure le Dr Abenhaïm.

Pratique… mais payant
Le service prend en charge le tiers payant et la mutuelle comme si on achetait en pharmacie, il n’y a donc qu’à payer les 7,90 € de livraison avec notre CB au moment de la commande en ligne. À ce tarif-là, c’est à réserver surtout aux urgences ou aux incapacités totales de se déplacer !

Est-ce que cela fonctionne aussi chez moi ?

– À Marseille, Paris, Bordeaux, Pau, Nantes, Toulouse et Alès dans les pharmacies du groupe Pharmabest (bientôt le service sera généralisé à la soixantaine d’officines en France).
– À Bordeaux et Nantes, le service « Mes médicaments chez moi » (mmcm.fr), en partenariat avec Medissimo et mesoigner.fr, vise les personnes prenant des traitements réguliers. 8,90 €/livraison et 19,90 € pour une mise en pilulier classique de quatre semaines de traitement.

Lire aussi La liste noire des médicaments à éviter

Publié le dans Check-up

Sur le même thème