Le rameur, un sport pas trop galère !

Getty Images

Envie de vous muscler, de retonifier votre corps ou de compléter un entraînement sportif… Mesdames, il va falloir ramer !

Des pieds à la tête
Appelé aviron d’intérieur, il a été conçu afin que les athlètes puissent s’entraîner en hiver. Très en vogue dans les années 1990, les nouveaux appareils de fitness l’ont un peu éclipsé. La tendance semble s’inverser ces derniers temps. Lors d’une séance, c’est tout votre corps qui est en mouvement : cuisses, fessiers, abdominaux, dos et bras. Cette activité très complète permet de prévenir les douleurs liées à des muscles affaiblis et peu sollicités au quotidien. Il renforce le cœur et l’endurance et il améliore aussi les capacités respiratoires. Et petit bonus non négligeable : il permet de brûler rapidement des calories : 300 kcal/30 min.

Avoir bon dos !
Attention, si le rameur présente de nombreux atouts, il est important d’effectuer le bon geste et de garder la colonne vertébrale bien droite tout au long de l’exercice pour éviter de se faire mal. D’abord, on s’installe correctement sur le siège, pieds glissés dans les étriers, dos incliné vers l’avant à 30 degrés environ. On attrape la barre, puis on pousse sur les jambes tout en tirant les mains vers les abdominaux. À la fin du geste, les jambes doivent être tendues et le dos basculé de 30° vers l’arrière. « On peut garder ses jambes fléchies si l’on souffre des genoux », conseille le coach. Puis on ramène les épaules vers l’avant en pliant les jambes, on recommence et on continue sur sa lancée. En cas de douleurs aux lombaires, abstenez-vous de pencher le dos vers l’arrière.

Chez soi ou en salle
Si vous décidez d’investir, choisissez un modèle à tirage central (la barre que l’on tire), plus facile et plus confortable que le tirage scandinave à double rame qui nécessite une excellente coordination dans les mouvements. Par ailleurs, ces appareils fonctionnent avec deux types de résistances : une à air et une magnétique. Le système à air offre une pratique plus évolutive, avec un nombre de niveaux de résistance infini. Pour débuter, le dispositif magnétique est plus simple d’utilisation et plus silencieux. Sachez tout de même qu’un rameur coûte entre 200 et 600 €. Et que vous pouvez aussi pratiquer dans les salles de sport qui disposent quasiment toutes de ces appareils en libre-service.

Merci à Emilie Vandroth, coach au Domyos Fitness Club de Marcq-en-Baroeul, et à Jean-Yves Stermane, coach au CMG de Paris-Bastille.

À lire aussi :

GymForm’Détente, du sport très doux !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Jamais trop de sport…

On ne sait plus à quel saint du sport se vouer ! Une nouvelle étude montre que trente minutes d’activité modérée par jour (la durée recommandée par les[...]