Médicaments déremboursés : les prix explosent !

iStock / Gettyimages

Les médicaments non remboursables par l’Assurance maladie représentent près de 11 % du chiffre d’affaires des traitements vendus dans les pharmacies de ville. Il faut dire que chaque année, leur liste s’allonge. Dernier déremboursement en date qui a fait grand bruit : les médicaments pour réduire les symptômes des patients atteints d’Alzheimer, aux conséquences terribles pour les familles. L’arrêt brutal des traitements a entraîné une « aggravation précipitée » de la maladie chez la moitié des patients interrogés.

Cet exemple illustre bien la tendance générale : le prix des médicaments déremboursés s’envolent : + 39 % d’après une étude publiée ce mercredi par la Direction de la recherche et des statistiques du ministère de la Santé (Drees). Explication : une fois la décision prise de stopper leur remboursement (généralement pour service rendu « insuffisant » ou balance « bénéfice / risque » médiocre), les laboratoires augmentent les tarifs pour compenser la perte de vente attendue… Par ailleurs, le taux de TVA des médicaments passe, après déremboursement, de 2,1 % à 10 %. Résultat : certains médicaments, d’après ce rapport, ont vu leur tarif fortement augmenter, parfois même doubler. La double peine pour les malades… Sans compter que dans de nombreux cas, ce déremboursement précède tout simplement un arrêt de commercialisation, un peu plus tard.

Lire aussi

Pénurie de médicaments : c’est grave, docteur ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème