Perte de cheveux : un déséquilibre du microbiote en cause ?

iStock / Gettyimages

On savait déjà que notre microbiote intestinal, composé de milliards de bactéries et qualifié de « deuxième cerveau », jouait un rôle important sur la santé en influençant l’apparition de maladies, modulant la réponse de notre système immunitaire, etc. Une nouvelle étude, publiée dans la revue Cell report, montre que notre flore intestinale pourrait aussi jouer un rôle sur la perte des cheveux.

Des chercheurs japonais ont supprimé le microbiote intestinal de souris via des antibiotiques. Ils ont noté qu’elles souffraient alors d’une carence en biotine ou vitamine B8 (aussi appelée vitamine B7 à tort) et se mettaient à perdre leurs poils. Ce qui n’est pas le cas si les souris conservaient leur flore intestinale. Les scientifiques ont donc conclu que certaines bactéries du microbiote participent à la production de biotine et donc, indirectement, à la perte de pilosité.

On sait déjà que les vitamines du groupe B jouent un rôle important sur les ongles et les cheveux. Nombre d’entre nous ont d’ailleurs le réflexe de consommer de la levure de bière, ou de prendre des compléments alimentaires à base de vitamines du groupe B pour les rendre plus forts, notamment aux changements de saison.

Si le lien est confirmé, les chercheurs pourraient travailler à la création d’un probiotique boostant les bactéries intestinales productrices de biotine afin d’éviter les carences. En attendant de voir cette nouvelle pilule anti-calvitie apparaître, cette étude prouve une fois de plus l’importance de conserver une flore intestinale équilibrée via notre alimentation et notre hygiène de vie.

Lire aussi

Cheveux : 5 réflexes antichute

Publié le dans Check-up

Sur le même thème