Paupières qui tremblent : c’est grave docteur ?

iStock/Getty Images

Au secours, mon œil saute à longueur de journée ! Aussi appelés fasciculations des paupières, ces tremblements intempestifs ont beau être pénibles, ils sont très souvent bénins. Faut-il tout de même s’en inquiéter ? On fait le point.

C’est une sensation désagréable – bien qu’indolore – que l’on connaît tous : d’un coup d’un seul, sans raison apparente, notre œil se met à « sauter ». Généralement, ces petits spasmes sont vite oubliés mais lorsqu’ils surviennent régulièrement, ils peuvent devenir franchement gênants… Alors, y a-t-il vraiment matière à s’inquiéter ?

Révélateur de mauvaises habitudes
La plupart du temps, l’origine des fasciculations des paupières est bénigne. Elles peuvent être dues à la fatigue (oculaire ou générale), au stress, au manque de magnésium, de potassium ou encore à une activité physique trop intense.

Pour régler le problème, pas de secret : on adopte une meilleure hygiène de vie ! Repos, alimentation (on force sur les aliments riches en magnésium comme les légumes verts, les oléagineux et légumineuses, céréales complètes…) et diminution des excitants (alcool, tabac, café…) sont de rigueur. En complément, une cure de magnésium et/ou de potassium est souvent nécessaire afin de limiter les risques liés à ces carences : fatigue chronique, troubles digestifs et rénaux, irritabilité…

Dans certains cas, les fasciculations peuvent aussi être liés à des troubles oculaires, comme une abrasion de la cornée, un glaucome, une uvéite (inflammation de l’uvée, la portion de l’œil qui comprend l’iris, le corps ciliaire et la choroïde) ou encore une blépharité (inflammation du revêtement cutané des paupières).

Synonyme de pathologies sévères ?
Soyons clair : c’est très rare. Cela dit, certains épisodes particulièrement intenses de tremblements des paupières peuvent être causés par des atteintes neurologiques comme la sclérose en plaques, la maladie de Charcot, le syndrome de Gilles de la Tourette, la maladie de Lyme ou encore une dystonie (trouble du tonus musculaire lié à un mauvais signal envoyé par le cerveau).

En cas d’épisodes fréquents et prolongés de fasciculations des paupières (au-delà de plusieurs semaines), mieux vaut consulter son médecin.

À lire aussi

Fatigue oculaire : comment reposer ses yeux

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Sautiller, c’est gagné

Jouer chaque jour à la marelle avec ses petits-enfants protège des fractures (sur le long terme du moins). C’est ce que viennent de montrer des scientifiques de[...]