Pacemaker, mode d’emploi

Il est proposé aux patients dont le cœur bat trop lentement ou trop irrégulièrement pour apporter assez de sang et d’oxygène au corps.

Version standard

  • Implantation d’un boîtier métallique (de la taille d’une pièce de 2 euros) qui contient une pile en lithium et un circuit électronique. Il est placé à gauche chez les droitiers, et vice-versa.
  • Les sondes sont placées à la pointe du ventricule droit et dans l’oreillette droite.
  • Le pacemaker est à l’écoute du cœur. S’il ne perçoit pas de battement, il envoie une stimulation électrique par l’intermédiaire des sondes, rétablissant une fréquence cardiaque normale.

Version sans sonde

  • Un émetteur d’ultrasons est placé au niveau du thorax, dans le muscle pectoral.
  • Pas plus grand qu’un grain de riz, le stimulateur est placé dans le ventricule gauche à partir de l’artère fémorale. Il capte les ultrasons et les transforme en énergie électrique.

Lire aussi

Cardiologie : dispositifs et médicaments ne cessent de s’améliorer

Publié le dans Check-up

Sur le même thème