Des petits noirs pour soigner son foie ?

Istock/Getty Images

On savait déjà que le café avait des effets bénéfiques pour la digestion, la lutte contre le vieillissement de la peau, voire qu’il pourrait même réduire les risques de cancer colorectal… Eh bien, la liste de ses vertus ne s’arrête pas là ! Selon une étude de l’université de Naples, le petit noir permettrait également de lutter contre les symptômes de la stéatohépatite non alcoolique (aussi appelée Nash, selon son acronyme anglais). Il s’agit d’une maladie du foie liée au surpoids et à la malbouffe qui toucherait 20% de la population en France et peut être à l’origine de cirrhoses ou de cancers.

Les chercheurs italiens ont évalué les effets du café sur le taux de graisse hépatique chez les souris. Et les résultats se révèlent probants : parmi celles qui avaient une alimentation riche en matières grasses, la consommation de café en parallèle a permis de limiter les effets de ce régime, en réduisant le cholestérol et la quantité de graisse présente dans les cellules du foie. Pour avoir le même effet sur un homme ou une femme de 70 kg, les scientifiques ont calculé qu’il faudrait boire six tasses d’expresso ou d’allongé par jour. Ce n’est pas rien, mais si ça peut s’avérer efficace… D’autant que, selon les chercheurs, notre élixir du matin (ou de toute la journée) lutterait également contre les lésions du foie. Une vraie piste prometteuse pour la recherche de traitements contre cette forme d’hépatite.

Lire aussi : Croquer dans la pomme pour vivre vieux

Publié le dans Check-up

Sur le même thème