Un nouvel implant contre les coups de mou !

© Istock/Getty Images

On connaissait la petite pilule bleue pour les troubles de l’érection. Pour ceux sur qui ça ne marche pas – notamment dans certains handicaps moteurs ou après une ablation de la prostate – , il restait jusqu’à présent de très douloureuses injections dans le corps caverneux du pénis ou des implants péniens pas très commodes à vivre. Pas le plus glamour quand on a envie de faire l’amour. Sans compter que ces solutions ne sont pas sans effets secondaires.

Comphya, une société suisse, affirme avoir découvert un nouveau produit dont elle assure qu’il est le remède à tous ces maux : une neuro-prothèse activable à distance qui permettrait de donner à ce petit vermicelle flacide une rigidité immédiate et à toute épreuve.

Comment fonctionne cette supposée merveille, pour laquelle Comphya assure être parvenue à 100 % de réussite lors des essais ? Par l’implantation dans la cavité pelvienne d’un appareil neurotransmetteur qui, après activation d’une télécommande (sans fil, rassurez-vous), envoie via un réseau d’électrodes des impulsions vers le corps caverneux, lesquelles permettront au mâle attribut de retrouver toute sa vigueur.

En France, le dysfonctionnement érectile touche plus de 20 % des hommes passé la soixantaine – beaucoup ayant été opérés de la prostate. De quoi retrouver une vigueur éternelle ? Avant d’en être sûr, il faudra que Comphya réussisse à commercialiser son appareil : la société cherche, via le crowfunding, 3 millions d’euros pour pouvoir le lancer sur le marché. Allez, on y croit dur comme fer…

Un pénis trop petit au repos ?

 

Publié le dans Check-up

Sur le même thème