Détox après les fêtes : les conseils de la naturopathe

Crédit : Getty

Après des repas copieux, une mise au repos du système digestif s’impose ! Mais pas n’importe comment. On fait le point avec la naturopathe.

Tout le monde a besoin d’une mise au vert après Noël
Vrai et faux.
Avec l’âge et des années d’alimentation pas toujours très équilibrée, la capacité du corps à éliminer les toxines diminue. La naturopathe Vanessa Lopez conseille donc deux cures détox par an, au début du printemps et de l’automne. Mais la nouvelle année est aussi un bon moment pour se lancer, après la sur sollicitation des émonctoires – les organes capables de libérer les déchets accumulés, le foie en tête – durant le réveillon.

Il existe des plantes détox
Vrai.
Le chardon marie et le desmodium, qui soutiennent le travail du foie après des repas chargés, permettent de détoxifier l’organisme en douceur. Le romarin et l’artichaut aident également à lutter contre une digestion difficile. On les utilise seul, en décoction, ou en association dans des complexes vendus en magasin bio (privilégiez plutôt les ampoules). Le radis noir, quant à lui, a les mêmes propriétés mais la naturopathe déconseille de l’utiliser seul après 60 ans ou si l’on manque de vitalité, au risque de fatiguer davantage le corps… l’effet inverse de celui recherché !

Après les fêtes, supprimer le sucre et l’alcool, ça suffit
Vrai et faux.
Pour rétablir un bon équilibre, misez sur une cure d’une à trois semaines. Objectif : bannir tous les aliments encrassants, qui épuisent l’organisme. Par exemple le blé (que l’on remplace par du quinoa ou des légumineuses), les sucres raffinés (place aux fruits frais ou secs, aux céréales complètes), les produits laitiers. On réduit l’apport en protéines (viande, poisson), on évite l’alcool et la caféine et on fait la part belle aux légumes de saison !

Une détox après-fêtes peut ne durer qu’une journée
Vrai.
Si on souhaite juste éliminer les abus d’un repas gargantuesque, la naturopathe recommande de zapper le petit déjeuner le lendemain du réveillon et d’opter pour une monodiète au déjeuner (si possible) et au dîner (en priorité). À réitérer idéalement durant 24 heures, quelques jours plus tard. Cela consiste à consommer uniquement un fruit ou légume de saison, choisi et préparé selon ses goûts (sinon on ne tient pas !). Par exemple de l’artichaut, un velouté de patates douces ou encore une compote de pommes (cuites, elles drainent l’organisme). Tous les végétaux sont bons dans le cadre d’une détox express. On fuit cependant les agrumes, trop acidifiants, si on les supporte mal.

Marcher après chaque repas, ça fait aussi partie de la détox
Vrai.
Une activité physique, même modérée, en sortant de table fait baisser la glycémie (le taux de sucre dans le sang), aide à mieux digérer et contribue à éliminer les toxines et les déchets. Elle agit donc en complète synergie avec la détox de l’assiette. Pour débuter 2 017 toute en légèreté…

Les secrets de naturopathes _c1Merci à Vanessa Lopez, coach en nutrition et naturopathe, coauteur de Secrets de naturopathes, Leduc.S éditions.

Lire aussi Détox : notre programme de 10 jours pour faire le ménage

Publié le dans Check-up

Plus de :

Sur le même thème